Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2007 5 31 /08 /août /2007 22:31

un homme qui a le pouvoir de mettre du soleil ou des larmes dans mon coeur.
Que dire ? C'est un collègue de job n°3 que je vois heureusement assez rarement. "Heureusement" parce que chaque fois que je le vois, maintenant, j'ai l'impression que mes émotions me font passer dans des montagnes russes.
On se connaissait depuis quelques temps, je l'appréciais sans me poser plus de question sur cette douce chaleur que je ressentais en le voyant. Un jour il m'a touchée. Nous étions dans un couloir en train de rejoindre un groupe de collègues, nous venions de passer un moment seuls, je me sentais bien avec lui, à discuter de rien du tout et à plaisanter et là, dans ce couloir, il a effleuré mon dos.
J'ai frémi toute entière, ça a été la révélation de ce qui couvait en moi sans que je l'ai compris jusque là "J'ai envie de faire l'amour avec cet homme."
Nous étions déjà dans la salle où se trouvaient les autres. La journée s'est passée ; chaque fois que je me tournais vers lui, son regard rencontrait le mien. En fin de journée j'ai détaché mes cheveux et il m'a dit gentiment que c'était plus joli.
Le lendemain, maladroitement, il m'a blessée. Alors je lui ai dit, franco, ce qui se passait en moi. J'estimais que je n'étais pas responsable de cette attraction, qu'il l'avait suscitée par une certaine façon d'être avec moi et que même si c'était involontaire, il fallait qu'il sache et assume. Il m'a alors répondu être tout aussi attiré par moi... J'ai trouvé ça fantastique. J'avais confiance en lui pour ne pas me blesser, ne pas me trahir.
Depuis ce jour nous avons discuté, pas mal (vive MSN) et échangé pas mal de badineries. Il parait que je suis censée savoir ce qui se passe dans sa tête. Comment je pourrais puisqu'il ne me dit rien ? Je ne sais rien. Je sais juste que ma vie à moi est vide d'homme, de tendresse, de bras d'homme autour de mon corps. Je ne lui demande pas de remplir ce vide.  En revanche, il n'a pas le droit de jouer avec mon coeur. Je le lui ai dit, dès le départ. Je sais qu'il a une compagne, un enfant. Il y a quelques temps je croyais que ça n'allait plus entre eux. 
Je sais juste que chaque fois que je me résigne à ce que jamais rien ne se passe entre nous, il semble revenir, en quelques mots, en quelques gestes et rallume les braises en moi. Mais jamais rien n'a lieu. Je lui ai dit plusieurs fois que, MOI, j'étais dispo. Il a parlé quelques fois de venir me voir dans ma ville. Je lui ai dit que c'était une bonne idée. Mais la dernière fois je lui ai aussi répondu que j'étais partante.... Mais que ce ne serait ni pour boire un pot, ni pour travailler. (Devinez pourquoi alors ? Nan, pas pour cueillir des fleurs, ou alors seulement celles qui se trouvent dans mon lit...)
Nous devons nous voir, bientôt, une réunion de travail avec d'autres collègues.
Nous devions nous revoir peu aprés, juste tous les deux, sur notre lieu de travail, pour travailler. 
Il m'a appellé, il y a quelques jours, pour me dire qu'il ne pourrait pas être à cette seconde réunion entre lui et moi. Il a voulu me dire pourquoi. J'ai voulu lui dire que ça n'était pas important, parce que c'est vrai, ce n'était pas important, et puis je sentais que la raison allait me faire mal. Il a insisté, a commencé à me dire ce que je savais déjà (un truc en liaison avec sa compagne) et j'ai coupé que réellement, je m'en foutais, il ne pouvait pas être là, c'était comme ça, pas grave, pouvions nous trouver une autre date ? Mais non, il ne pouvait pas me proposer d'autre date, on en rediscuterait... Et ses vagues promesses (de me rappeler, de rediscuter de tel ou tel truc) je commence à connaître... 
Je n'étais pas réellement "heureuse" de le voir. Ce devait être une réunion de travail, sur un lieu de travail, et ça n'aurait été que cela. Mis à part que ça aurait été lui et moi, qu'il aurait peut-être trouvé l'occasion de me toucher, qu'il aurait peut-être utilisé cette inflexion de voix particulière qui me fait craquer. Je ne m'étais pas réellement fait un bonheur de le voir, peut-être je m'attendais à ça. Mais de savoir que ça n'aura pas lieu je suis tristounette.

C'est pas grave. Je me dis que peut-être lui aussi ne me trouve pas trés cohérente. 
Je me dis que peut-être bien on n'a pas envie des mêmes choses lui et moi. Je sais que moi j'ai envie d'un homme dans ma vie, d'un homme dans mon lit, de tendresse et de caresses. Je sais qu'il me plait physiquement, que j'ai envie de ses mains sur mon corps. Toujours partagée entre ombre et lumière, entre silence et parole, entre envie de me cacher et de me dévoiler, je n'ai pas trouvé d'autre moyen de lui dire que de le dire sur la toile...
Lui m'a laissé entendre qu'il avait des envies trés coquines voir plus que coquines  dont certaines que je ne suis pas prête à partager. 
C'est pour cela que je suis prudente, que je ne le cherche pas plus que cela. Est-ce aussi pour cela que lui non plus ne me cherche pas plus que cela ? Parce qu'il n'a pas envie de moi si je ne le suis pas dans ses plans ? Mais dans ce cas, le problème se règle, on en discute clairement, on aboutit à l'impasse et on arrête nos conneries. 
Mais là, j'ai l'impression d'être là et qu'un coup il veut un coup il ne veut pas. Et moi j'aime bien les trucs carrés et cohérents. J'aimerais bien savoir ce qui se passe dans sa tête, et pourquoi ses silences et ses revirements (style, je lui propose de passer sur son lieu de travail une fois où on a à parler boulot. Il répond tellement tièdement que j'ai l'impression que ça lui est complètement égal que je passe ou pas et du coup je ne passe pas, je ne vais certainement pas m'imposer, et lui de me reprocher aprés de ne pas être venue !). J'aimerais bien ne pas avoir l'impression que peut-être lui aussi me trouve fuyante...
J'aimerais lui faire comprendre que, au moins, je ne VEUX pas entendre parler d'ELLE. Qu'il mentionne ou même me parle de ce petit bout de lui qu'ils ont eu ensemble, OK, et même ça me ferait plaisir à petite dose mais je ne veux pas savoir qu'il ne peut pas venir à notre rendez-vous-qui-n'en-était-pas-un parce qu'ils vont faire des recherches pour un projet d'avenir ensembles lui et elle

D'abord parce que c'est sa vie privée, ça ne me regarde pas. Ensuite parce qu'elle est avec le mec qui d'un regard, d'une inflexion de voix, d'un geste, d'une attention, (comme celle de m'appeller pour prendre des nouvelles quand j'ai eu un petit accident, même si c'était un mois aprés), d'un prénom affiché sur mon téléphone portable ou sur MSN met mon coeur en désordre et me laisse ensuite du soleil dans le coeur ou des larmes qui en débordent et que je ne veux pas qu'il me parle d'elle. C'est son problème à lui, sa vie à lui. Chaque chose à sa place.
Un jour il m'a appellé du bureau. J'étais dans mon appart et je me sentais toute seule avec lui, bien. Il m'a dit quelque chose de gentil puis une maladresse qui m'a faite tiquer, alors il m'a dit "Oui, c'était pas sympa.... Mais je suis comme ça, je ne suis pas toujours trés sympa avec les gens que j'apprécie." Moi je souriais, je le sentais maladroit mais sincère... 
Mais ils sont rares les moments précieux comme celui-ci. Il ne m'appelle plus jamais "ma biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip préférée", ce qui fait que j'ai cessé de l'appeller "mon Pschiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit préféré."
Peut-être que j'ai l'air de ne pas trop savoir ce que je veux ; peut-être qu'il a seulement l'air de ne pas savoir ce qu'il veut...
Moi je me dis que de toutes façons le monde tourne comme il le peut et pas comme je le veux. J'ai pas de droit sur lui, rien à exiger, rien à demander et certainement pas le droit d'exiger qu'il bouge, dans un sens ou dans l'autre. Ai-je envie d'une relation avec lui ? Oui. Et peur également, parce que ça ne peut que me faire du mal, que ça risque de lui en faire à lui aussi, à elle et je m'en fous un peu (préfère ne pas penser que c'est une femme exactement comme moi) et enfin à Petit-bout-de-lui.
Mais pas envie d'un truc en miettes, un coup oui, un coup non... Alors j'attends, j'observe, j'essaye de ne pas le coller, et je me dis qu'un de ces jours je finirai par  me détacher de lui, et c'est peut-être le mieux qu'il faut en attendre ?


 Est-ce qu'il comprendra ce que j'ai écrit ce soir ? Qu'est-ce qu'il comprendra ? Est-ce que j'oserai lui donner le lien de ce texte ?
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ann 18/09/2007 22:49

Nous sommes quelques jours plus tard, alors ou en es tu avec lui?

Dragon d'eau 19/09/2007 21:24

Hé bien.... je l'ai revu... Et c'est pas du tout "soleil dans le coeur" alors pas trop envie d'en parler... :(

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...