Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 19:27
Huit heures et demie, avant de partir au boulot (chance de commencer à 9 heures cette semaine), je raconte vite fait le rêve bizzare de cette nuit. (Et finalement j'ai pas eu le temps ce matin donc je termine à 14 H....)
Je sautais en parachute et j'étais toute seule à sauter. Je me retrouvais sous voile et curieusement, au lieu de descendre, je remontais. Je remontais, je remontais, et je me retrouvais à arriver à un épais plafond de nuage. 
Blancs, crêmeux, épais,  limite d'aspect huileux, d'ailleurs un léger "plop" se produisait alors que ma voile commençait à être aspirée dedans.
Et là je réagissais que si je me laissais ainsi aspirer, je serais dans les nuages, que je risquais de dériver sans voir où j'allais et de ne pas retrouver mon point de chute prévu.
Redescendre sur terre n'était pas le problème, on redescend toujours sur terre (à vrai dire cette certitude fait partie de mes problèmes dans la vie ou plutôt  dans la pratique du saut en parachute, enfin, je débute, hein...).
J'ai réalisé que j'étais dans le mauvais sens par rapport au vent, il fallait que je tourne et je devrais redescendre.  Ce que j'ai fait et ce qui eut lieu. Je descendais maintenant vite, même un peu trop vite à mon goût, en tous cas plus vite que je n'étais jamais descendue. Je dépassais une sorte de gigantesque table volante sur laquelle se trouvait un couvert mis et autour de laquelle se trouvaient des chaises.
Là, l'ambiance était typiquement "Alice au pays des merveilles",  avec un mix du passage où Alice boit le thé sur une table et dans un service qui se sont envolés au plafond (il y a une histoire de rire là-dedans,  c'est parce que quelqu'un a un fou-rire et ne parvient pas à s'arrêter de rire que tout est au plafond comme ça) [Edit : sauf que je viens de vérifier vite-fait dans une version électroniquede "De l'autre côté du miroir de Lewis Caroll, dont je ne sais en revanche pas si elle était complète, et l'anecdote n'est nulle part ? Alors ? Alors je mélange mes références, cette anecdote est dans Mary Poppins !!!!] mary-poppins.jpget de celui où elle mange une tranche d'un champignon ou d'un autre pour devenir gigantesque ou minuscule.
Passant à côté de cette table dont je me souvenais que j'avais sauté initialement, j'étais ralentie dans ma chute et ma voile venait se poser sur la table ; je la tirais vite fait de crainte qu'elle ne soit prise ou ne se déchire au contact des couteaux et fourchettes (vous vous souvenez que le couvert était mis).... Et je me retrouvais quasiment en chûte libre.
Au dessus de moi, ma voile  s'était mal redéployée. Je tirais sur les suspentes et battais des jambes comme on doit le faire quand on a des twist et ouf elle se redéployait. Je regardais précipitamment en dessous de moi car dans tout ça je devais être trés bas et oui, c'était le cas, heureusement j'étais pile-poil au bon endroit et j'avais juste le temps d'arrondir pour atterir..... Juste devant le poste du directeur technique qui  imperturbable me disait que c'était quand même un saut bizzare et que selon les sauts on avait l'impression que j'étais plus ou moins lourde.
Drôle de rêve.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...