Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 22:42
"On m'a prêté aujourd'hui un petit gadget avec lequel j'ai pu faire mumuse durant un peu plus d'une heure. Bien que je n'aie évidemment pas eu le temps de le détailler sous absolument toutes ses coutures, je dois reconnaître avoir pris pas mal de plaisir à le manipuler.
Pourtant, lorsque Princesse Nomade (PN pour les amis) m'en avait parlé, l'idée ne m'avait pas spécialement emballée. Je ne voyais pas trés bien ce que je ferais de son homme dans mon lit pour une heure.
— "Ce n'est pas l'homme que je te prête mais bien son engin" a-t-elle précisé.
Ah. En plus je n'avais pas le choix ou plutôt il était réduit à une partie du tout. Un instant mes pensées ont dérivé : pensait-elle séparer l'homme de son gadget, pardon son engin, son ustensile, son truc, quoi, avant de me le livrer ? L'idée était cocasse mais j'ai émergé : PN était peut-être une amie, elle n'en dissimulait pas moins sous un visage d'ange aux boucles brunes un caractère retors et un chouia calculateur. Des questions restaient en suspens :  au juste.... Pourquoi ce prêt ? Pourquoi moi ?
PN a perdu un peu contenance et son teint clair, délicat, a un peu rougi... Elle a marmotté une vague histoire d'indisposition persistante et puis voilà et si je ne voulais pas c'était pas grave.
J'ai eu envie de rire, je l'ai regardé et à la place, j'ai vu son homme. Il n'est pas trés grand, il est solide, musclé, harmonieux, un visage rude avec un fort nez et une machoire solide. J'avais envie de rire de ce projet complètement stupide, je me sentais légère, j'avais envie de faire l'amour avec son homme. Pourquoi pas ?
Il a frappé chez moi à 13 heures avec un bouquet de fleurs qu'il a maladroitement abandonné sur ma table et je n'ai pensé à les mettre en vase que plus tard, elles étaient déjà fanées. Il m'a dit directement qu'il était censé la retrouver au "Ténébreux" (le café fétiche de PN) vers 15 heures.
Voilà qui posait l'ambiance, pourtant ça ne m'a pas refroidie. Je l'ai attiré doucement vers ma chambre.
Nous nous sommes déshabillés et... La règle, si je l'avais bien comprise, était de "m'amuser" uniquement avec le jouet du monsieur. Hé bien, je pouvais décider de la changer, cette règle. Rien n'interdisait par exemple de le faire parler un peu et pour cela, quelques jeux de mains coquins sur l'objet du prêt ont fait miracle... Il m'a ainsi avoué en chuchotant  qu'il s'agissait d'un pari que PN avait fait avec une autre fille de la bande, pour vérifier si j'étais lesbienne ou pas ! Et que lui n'avait accepté que pour lui rendre la monnaie de sa pièce au sujet de quelques entourloupes passées, et aussi parce qu'il me trouvait divinement craquante.
Ah ouai ? Je vais vous en donner, moi, des résultats à vos paris.

Ça a effectivement duré un peu plus d'une heure. Le tout est de ne pas s'interroger sur la longueur du "un peu plus". Ça a été, en fait, trés lent, trés doux, trés tendre... Au final, je n'ai effectivement pas eu le temps d'en explorer toutes les possibilités (il faudra remettre ça....), mais j'ai effectivement pris beaucoup de plaisir à le manipuler et à me laisser manipuler.
Reste plus qu'à se débrouiller de PN... Étant donné qu'elle l'aura attendu en vain au Ténébreux, je ne sais pas comment cela pourra se passer mais je suis sûre qu'il saura gérer. Et puis à pari stupide... Moi en tous cas je suis en train de rédiger ma chronique du soir pour la station de radio locale et je vais m'amuser à glisser quelques allusions dedans ; je sais qu'elle écoute l'émission."


NB, voir ici la raison de ce petit texte...




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Otir 01/10/2007 23:43

Coquine, pour un gadget, c'était un gadget ! :-)

Dragon d'eau 01/10/2007 23:45

(Rit....)Merci de ton passage !

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...