Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 22:06

Pour éviter d'autres confusions, et ce d'autant que le sujet ne s'y prête qu'à moitié, je précise que ce billet est ma contribution du jour au jeu du sablier.


Ce matin, entre Adler et Duhamel, l’immuable créneau de ma douche d’avant départ au boulot, agitant mes mains ensavonnées je fais tomber mon alliance.
Je la remets aussitôt mais avec beaucoup de difficultés
qui me seront l’occasion de plusieurs vagues d’interrogation lors des minutes et heures suivantes, du séchage aux rebutantes tâches journalières et néanmoins professionnelles. Faut-il, en effet, voir dans cet incident une métaphore de mon mariage ?
Risque-t-il, sous l'effet de dieu sait quelle dérive savonneuse, de chûter dans des profondeurs abyssales — j'exagère mais j'ai eu tout juste le temps de poser un pied dessus avant qu'elle ne file dans la bonde d'évacuation —  et, lorsque je tenterai de le sauver, ne sera-ce qu'avec les plus grandes difficultés ?

Un  frisson et je me force à penser à autre chose. Je me réfugie dans l'image de mon mari. Cédric et moi sommes mariés depuis un an bientôt et c'est le bonheur. On s'aime, on se dispute, on se réconcilie, on parle, et on recommence en variant l'ordre. J'éprouve toujours une douce chaleur quand je le regarde et il lui suffit de croiser mon regard pour que j'aie envie.... Bref.
Souriant à part moi comme l'amoureuse transie que je suis, je joue maintenant avec cette idée idiote. Cédric et moi serons toujours capable de réinventer notre amour. 


Je vaque à mes occupations du matin tranquillement, petit-déjeuner, départ pour le boulot, bouchons sur l'autoroute comme d'habitude...

Cette alliance est un bijou de famille qui me vient de sa mère. Est-ce la belle-mère qui va chûter dans de l'eau dont on ne la sortira qu'avec mille difficultés ? Je devrais peut-être l'appeller pour lui dire d'éviter les plans d'eau, la proximité des puits.... Y'a aussi les ponts ! En plus, superstitieuse comme elle l'est, ce serait un bon plan pour lui pourrir un peu la vie !
Je m'amuse toute seule de mes idioties alors que je dépose mes affaires dans mon vestiaire. Non que je déteste réellement ma belle-mère. Je l'aime plutôt bien. Quand je ne la vois pas trop souvent. Quand elle ne traite pas mon homme comme s'il était encore un petit garçon (SON petit garçon) et je vois bien que ça le gêne et qu'en même temps il aime bien...

Je réalise subitement que ce n'est pas la première fois que cela m'arrive de la perdre
(mon alliance, pas la belle-mère).
Tout en effectuant machinalement mon travail quotidien, fort pratique parce que je peux mettre le cerveau sur "off" tout en travaillant, je recherche dans ma mémoire. Oui, il y a eu la semaine dernière, chez J....r, quand j'essayais des vêtements, et elle est tombée toute seule dans le tas de vêtements que j'avais négligemment laissé par terre. J'ai eu peur de ne pas la retrouver. Et puis il y a deux mois, en faisant la vaisselle. Là, j'ai dû démonter le siphon. Cédric a été un peu mécontent parce qu'après ça fuyait. Moi j'ai joué les innocentes. (Sourire en revoyant sa tête tandis qu'il démontait le siphon et moi à côté un peu honteuse et jouant celle qui n'en peut mais...)
En fait ça fait un moment que je perds sans cesse cette alliance. J'ai minci, elle est devenue trop grande...
Une idée germe dans ma tête : je vais lui demander de m'en offrir une neuve. Je pourrai continuer à porter celle-ci en pendentif et pour nos un an de mariage, il m'en offrira une autre ?


Me voilà toute contente de cette idée. Ce sera comme de se marier à nouveau. Le soir quand je rentre, je lui saute au cou, j'ai envie de me serrer contre lui, il m'a manqué. Il me serre trés fort, me demande si j'ai passé une bonne journée, je vois tout de suite que ça ne va pas.
— "Moi oui mais toi non, visiblement, chéri ! Viens, raconte moi tout !"
Je vois son visage changer et j'ai subitement l'impression que quelque chose de glacé coule dans mon dos. Il m'attire vers le canapé et me raconte.
Les difficultés respiratoires depuis quelques temps, la toux gênante (c'est vrai, c'est moi-même qui ait râlé mardi matin parce qu'il m'avait éveillée), le malaise l'autre jour en sport (ça tu avais soigneusement évité de me le dire, chéri !) et aujourd'hui où il a eu l'occasion de consulter le médecin d'entreprise qui l'a envoyé directement en radio qui a montré une masse entre ses deux poumons.
Je lui tiens la main, j'essaie de calmer ma voix qui tremble, ma respiration, les battements de mon coeur, je lui demande ce qu'ont dit les radiologues. Il me parle de scanner, de biopsie, de 6 mois au moins de chimiothérapie, et le liquide glacé s'accumule dans mon dos...

J'ai envie de hurler, de lui poser mille questions, de protester. Comment les médecins peuvent-ils déjà parler de chimio sans savoir ce dont il s'agit ?
Mon Cédric, mon homme si solide me regarde avec quelque chose de perdu au fond des yeux et moi je vois bêtement mon alliance qui tombe et moi qui au dernier moment l'empêche de passer dans la bonde d'évacuation...

Finalement c'était peut-être pas une métaphore mais peut-être une vision prémonitoire, pffft, faut arrêter d'être stupide. Et je me dis que ça va être à moi d'être forte et d'être là pour lui, pour nous...
Mais que ce soit idiot ou pas,  je sais que dans les mois à venir, je me réconforterai souvent en pensant
que oui j'ai eu du mal mais que j'ai réussi à la remettre à mon doigt, l'alliance...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

maya 06/10/2007 13:22

oups, je n'avais pas compris. Tu vois, ton texte est tellement bien écrit qu'il en devient tout à fait crédible.

maya 05/10/2007 22:01

ce n'est peut etre pas aussi mauvais que tu l'imagines, courage, c'est le pire de votre mariage, le meilleur reste à venir....

Dragon d'eau 05/10/2007 22:05

Oups.... je rougis, là....Ce billet est en fait une fiction et le fruit de ma participation à un "jeu", celui du sablier d'automne, dont la règle est expliquée chez Samantdi (voir ici : http://www.samantdi.net/dotclear/index.php?2007/10/04/975-sablier-d-automne-041007)Je suis navrée de t'avoir induite en erreur, Maya, mais merci pour cette gentillesse spontanée.

Marie-Aude 04/10/2007 23:34

J'aime. C'est vivant... et c'est l'espoir!

Dragon d'eau 04/10/2007 23:35

Merci, ça me fait plaisir ! :)

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...