Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 00:27
Sauf que précédemment j'avais intitulé ça "Rêves de chûte libre".
Donc dimanche soir en réunion, le téléphone sonne. C'est Franck, pour me dire que ce n'est pas la peine de venir trop tôt le lendemain et aussi que si je peux, c'est mieux de prendre des gants pour sauter.
Lundi matin, je prends la route trés tôt en pensant m'arrêter pour dormir un peu en route. J'ai fait la moitié du chemin quand je réalise avoir oublié mon duvet. OK, je reviens en arrière (P....n, fait ch.... je les accumule les gaffes ces temps ci !). J'arrive au paraclub à l'heure mais sans avoir dormi en route.
N... me prend en charge, m'explique comment on va sortir de l'avion, comment ça va se passer après, les signes de communication. Je suis nerveuse, j'ai peur d'en oublier, il est calme et tranquille, rassurant. L'avion part avec neuf sauteurs à bord dont N...., R...., mon second moniteur, et moi.
A 4000 m, nous nous mettons en position au bord de la porte, T... est accroché à l'une des attaches de l'aile (je ne sais comment ça s'appelle en réalité) car il veut faire des photos. A ma gauche N... me fait un sourire, c'est OK, à ma droite R... me fait signe que c'est OK, fait signe à T qu'on va y aller, me refait un sourire et OK, c'est quand je veux, je prends une impulsion et saute.
Léger flottement dans l'air et puis je sens que j'ai des appuis, que, oui, dans une certaine mesure je flotte.
N passe devant moi et corrige ma position à l'aide des signes convenus.

2.jpg

Il me fait faire une poignée témoin que je rate, me fait signe de regarder mon altimètre. A 1500 mètre, R m'aide un peu à trouver ma poignée que je tire moi même. Retour sur terre enchantée - malgrés une réception minable. C'est la première fois que j'ai réellement apprécié un saut.
Puis toute l'après midi à attendre : ciel correct mais trop de vent pour envoyer des élèves. Second saut le lendemain seulement à cause donc de la météo mauvaise, avec N seulement, car on n'a deux moniteurs qu'au premier saut.
Bonne sortie d'avion, chute libre pas parfaite (il faut que je tienne mieux mes jambes notamment). C'est N.... qui m'indique que je dois sortir mon hand-deploy car je n'ai pas suffisamment consulté mon altimètre. Petit succés en revanche, je parviens à déclencher moi-même l'ouverture.
Ce jour là il y a beaucoup de vent et Franck nous a redonné d'autorité une radio à tous ; du coup je lui ai demandé de me ré-indiquer quand arrondir pour atterir. Il le fait mais il se produit une saute de vent au dernier moment qui me déconcentre ; résultat je n'arrondis pas, le sens intuitivement, me laisse aller, suis trainée en roulé-boulé sur quelques mètres. Wahou, ça c'était de l'atterissage, je me relève pour faire signe que tout va bien.
Le soir avant qu'il ne parte, je discute avec Franck. Je suis en effet encore là demain puis je dois laisser passer quelques jours de pause avant de revenir le samedi aprés midi. Il me dit de demander à N de me faire le briefing de mon saut en avance et si il sait que j'arrive vers 14 heures, c'est bon. Je fais la grimace, 14 heures ce sera peut-être just... Il me dit que ce n'est pas grave. Que dans ce cas, je n'ai qu'à téléphoner quand je saurai que je suis là dans une heure et il gèrera ses avions en fonction.
Wouch. Il y a encore des gens gentils sur terre. C'est quand même génial comme constat.
Mercredi il fait frisquet. Toute la journée à attendre que le ciel se dégage.  À regarder Franck avec espoir chaque fois que je le croise (comme les autres moniteurs d'ailleurs, ça doit être lourd pour eux et notamment pour Franck.) des fois qu'en regardant le ciel il y aurait vu un espoir d'éclaircie.
Aucune possibilité de décollage pour 4000 m et donc de saut. À la fin de la journée, j'ai tenté de garder mon sourire jusque là mais je suis quand même un peu tendue. M... j'aurais pu avancer mon déménagement et au lieu de ça j'ai poireauté toute la journée. R... et deux autres chûteurs me taquinent : lls m'ont dit une première fois que j'aurais dû venir samedi dernier, qu'il faisait super beau, je leur ai dit que je bossais, et même pas pour gagner des pépètes et que c'est pas la peine de me dire ce genre de trucs j'ai suffisamment les boules comme ça.
Du coup ils me redisent avec un grand sourire que, vraiment j'aurais dû venir samedi dernier, qu'il faisait suuuuuuuuuuuper beau, et j'ai la stéréo, un à droite et un à gauche et ils réussissent à me détendre, j'adore car sous la taquinerie il y a une vraie gentillesse.

Je croise Franck qui me dit gentiment avec là encore un grand sourire que je n'ai qu'à rentrer chez moi, que samedi je viens quand je peux, il sait qu'il me reste quatre sauts pour terminer ma PAC, on se débrouillera pour les faire (sous entendu si la météo le permet.) et le mieux c'est quand je serai à une heure du paraclub d'appeller pour prévenir, ça lui permettra de prévoir.
J'aide R... à fermer les grandes portes métalliques du hangar qui me font peur, non pour mes doigts que je risque de coincer mais parce que la première fois que je lui ai donné un coup de main, Franck m'a dit de faire attention, qu'elles risquaient de dérailler et de tomber.
Je quitte le paraclub un grand sourire aux lèvres.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gilsoub 23/10/2007 11:26

Je t'envie de réaliser ton rêve d'Icare et même si cela n'est pas facile, c'est un dépassement de toi assez exceptionnel. Ce n'est pas une chose naturel que de sauter dans le vide pour un humain. J'ai toujours rêver de faire du parachute, et n'est jamais réaliser ce rêve. Attiré par le ciel, j'ai de l'ulm (trop bruyant), du parapente (génial), du delta plane (flippant surtout à l'atterrissage) et du planeurs (juste pour essayer mais c'est grandiose!). mais de parachute , jamais. Avec une amie, on devait le faire pour nos 40 ans, mais elle à toujours trouvé une bonne raison pour se défiler ;-) Mais je me suis juré de le faire au moins une fois dans ma vie!

Dragon d'eau 24/10/2007 09:47

Y'a pu ka.... ;) Et tu verrais les vidéos de sauts, tu aurais encore plus envie !

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...