Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 18:47
Suite à cet article,   il n'y a que Julie la maman de Nina qui m'a répondu : merci même si tu ne connaissais pas la réponse !
Il faut dire que, techniquement, je ne suis pas sûre q'il y en ait une, de réponse, puisqu'il me semble que la conversion mmol/l <=> g/l fait appel à une notion de poids moléculaire et que le poids moléculaire dépend du type de protéine, or forcément, quand on parle de "taux de protéines totales", il y en a plein de différentes sortes donc va définir un poids moléculaire.
Bref.
T'tes façons, le laborantin s'était planté d'unité (vive les copié collé sans regarder), le chiffre de protéinémie indiqué était bien en g/l et non en µmol/l, et donc le toutou était bien déshydraté et j'avais eu raison de le mettre sous perf, mais, bon...
Je raconte la suite juste au cas où ça intéresse quelqu'un mais je suppose que non vu que personne n'avait répondu, à part, donc, Julie ...

Sinon, merci également à Anthony qui a été le seul à trouver quelques mots sympas aprés cet autre article... ça fait un peu peur, des fois, que personne ne trouve rien de gentil à dire dans ce genre de circonstances. Pourquoi ? Tout le monde s'en fout ?Tout le monde est trop englué dans ses propres problèmes ? C'est trop petit, trop peu important, comme détresse ?
C'est vrai. Je suis la première à être d'accord. Mais bon, c'est pas parce qu'un truc n'est pas important, c'est pas parce qu'il y a plus grave ailleurs qu'on n'a pas le droit d'être triste, pas le droit d'avoir envie de dire qu'on est triste, pas le droit d'avoir envie d'être écouté.  Et j'aurais bien aimé avoir quelques réponses, un peu de gentillesse, pas grand chose, juste avoir le sentiment d'avoir été lue.
Bon ben voila, je repasserai une autre fois, hein... Ou pas, d'ailleurs...

J'ai laissé en passant quelques mots sur le mur
Du couloir qui descend au parking des voitures

[...]
Si quelqu'un les entend
Répondez-moi
Répondez-moi

Mon cœur a peur d'être emmuré entre vos tours de glace
[...]
Mais le matin vous entraîne en courant vers vos habitudes
Et le soir, votre forêt d'antennes est branchée sur la solitude
Et que brille la lune pleine
Que souffle le vent du sud
Vous, vous n'entendez pas
[...]
Mon cœur a peur de s'enliser dans aussi peu d'espace
[...]
Mais la dernière des fées cherche sa baguette magique



Partager cet article

Repost 0

commentaires

sangui 14/04/2008 17:20

ola, avec tout le boulot que j'ai je prends pas le temps de passer faire un tour chez toi (c'est déjà une performance de mettre mon propre blog à jour!) et en revenant ici...
J'avais vu l'article sur la protéinémie, en vitesse, je n'avais pas la réponse en tête, je me suis dit que tu trouverais en cherchant un peu sur internet... et je n'ai pas répondu (pour te dire "je ne sais pas, dsl", ça n'aurait pas aidé des masses!)
Tu ne peux pas en vouloir aux gens de ne pas te laisser de commentaires. Ou de ne pas répondre à tes quizzs. Ou d'avoir leur propre vie à gérer. (la 1ère personne marche aussi)
Il y a des jours où on s'en fout. Et puis d'autres où ça va pas trop et où ça fait mal.
ça me fait penser à la fois où tout le monde avait oublié mon anniversaire à l'école. Je suis rentrée chez moi en pleurant, je me sentais totalement transparente.
Si je peux te donner un conseil, quand tu as besoin de soutien: cherche le ailleurs que dans de potentiels commentaires... Qui es-tu pour tes lecteurs? une plume anonyme,virtuelle, rien de plus.
Même si le soutien anonyme de certains lecteurs peut être réconfortant, rien ne vaut celui de personnes en chair et en os, qui te connaissent et t'apprécient pour de vrai.
Dans tous les cas, j'espère que tu auras vite trouvé la pommade adéquate pour faire disparaitre ce petit bleu à l'âme.

Dragon d'eau 14/04/2008 21:17


...
Je te remercie mais je suis capable de mener ce genre de réflexion par moi même.
Bien sûr qu'un blog ce n'est rien de plus qu'une voix dans la cacophonie du net.
Bien sûr que tout le monde a ses propres problèmes et sa vie à gérer.
Bien sûr que rien ne vaut le vrai soutien des gens qui t'aiment.
Sauf quand ils ne sont pas là. Au propre ou au figuré.
Moi, tu vois, jamais personne n'a pensé à mon anniversaire et ça m'a jamais fait chialer. Chacun ses points sensibles, chacun ses détresses, chacun ses coups de blues. Effectivement, y'a parfois
des gens sur la ligne et parfois pas. Parmi les blogs que je lis, quand y'a des coups de blues, parfois je réponds, parfois je réponds pas, ça dépend comment je vais moi-même. Bien sûr. Je ne me
sens jamais obligée de répondre, c'est clair. Je ne le fais que si je le sens bien. En revanche, ce genre de discours à moitié moralisateur...


Julie 12/04/2008 11:27

Le temps passe, file... ce n'est pas toujours facile de venir te lire régulièrement, mais quand je viens je lis tout. Des fois je laisse un mot, d'autre fois pas...ça dépend aussi de mon humeur...nous avons tous nos creux et en ce qui me concerne il y a eu un très gros creux récemment. Mais voilà aujourd'hui je te lis, je lis ta solitude, ta tristesse ton mal être. Je ne sais pas vraiment quoi dire, je ne suis pas très douée pour ça. S'il est vrai que "ça" vient quand on s'y attend le moins (et crois moi je sais de quoi je parle, je peux te raconter si tu veux), il n'en reste pas moins que quand la solitude est pesante c'est une banalité qu'on a marre d'entendre. Alors je t'envoie plein de douces pensées et j'espère te lire bientôt, surfant sur le haut de la vague.
Amitiés
Julie

vetote 09/04/2008 12:00

Cabrel résume bien les choses, à l'heure de la communication mondiale avec l'internet, il devient difficile de trouver un vrai contact humain. Mais un peu de patience, on est tous passés par là, et ça vient toujours quand on s'y attend le moins, c'est bien connu... Quoi qu'on en dise, il y a des gens super dans la vie, il suffit juste parfois de bien regarder..
bonne chance

Souhivet 09/04/2008 10:10

Désolée pour les conversions, je ne suis pas très bonne non plus ! Pas osée dire des bêtises. J'hésite souvent à répondre aux blogs, c'est bête. Je t'envoie un peu d'amitié de la part de quelqu'un qui, il y a quelques mois, aurait pu rester sur la piste d'un parcour de cheval et qui s'en est sortie cassée mais encore vivante. Tant pis pour les séquelles, le travail reprend et la vie sociale aussi. Allez courage, tu es pleine de vie, fais la partager et tu trouveras ce que tu cherches !
Sophie

Elodie 07/04/2008 23:17

Essaie d'avoir confiance! la vie réserve souvent des bonnes surprises... bon d'accord, elle met parfois le temps... Et puis, tiens,en attendant, pendant que tout le monde autour est en train de mettre en route une vie de couple ou plus, si on formait le club des "solitaires qui ne l'ont pas choisi"... je connais trop bien ces hauts et ces bas...et quand t'es dans le creux de la vague, cà fait mal...

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...