Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 11:00
Un soir en Afrique. Restaurant, beau cadre, boiseries, atmosphère tamisée, nourritures à profusion, bon vin.

Un premier club cosy, un groupe de blacks qui jouent du jazz puis chantent, Johnny Hallyday et d’autres. L’un des chanteurs blacks me fait danser un rock pas trés rapide, agréable. L’un des chanteurs est une chanteuse, une belle black sculpturale ornée de bijoux et moulée dans un fourreau noir.
Prédécesseur et les deux collègues draguent la serveuse, une black métissée, mince et plantureuse, magnifique, ornée d’une belle chevelure assez claire brushée et gonflée. Je l'ai déjà remarqué, la plupart des femmes, ici, quel que soit leur âge, prennent grand soin d'elle : vêtements seyants et, quand elles en ont les moyens, carrément élégants, maquillage, bijoux ou colifichets, cheveux soigneusement coiffés.
Un second club. Les hommes du groupe ont demandé une atmosphère plus "chaude" ; nous allons par de petites routes cabossées. Nous entrons au Yx par une petite porte. La musique est forte. Des blacks, beaucoup d’européens. Une petite estrade avec deux barres verticales réunies par une horizontale.


Je prends un Perrier. Des femmes blacks magnifiques dansent un strip-tease, les unes après les autres. Corps sculptés, cuisses musclées, ventres plats, poitrines moulées. Ondulations superbes, mouvements cadencés, jeux de pieds. Yeux de biche, jeux de chevelures, torses cambrés, nuque arquée.
Subitement elle retire ses chaussures et réalise une acrobatie sur la barre. Le commentateur lance un « Wowwwwwwwwww » de sa belle voix sensuelle de black, la température monte. Je me suis assise dans un coin pour savourer ( !) mon Perrier et regarder à loisir  car c’est vraiment joli.
Prédécesseur danse avec une des strip-teaseuse qu’il tient enlacée.



Moi je regarde.... et je me demande quel âge ont ces jeunes filles, je me fais la réflexion que leur boulot ne s’arrête bien évidemment ni au strip-tease ni à la danse et que pour moi l'européenne aisée qui n'a jamais connu la misère ni la faim, qui n'ai jamais été obligée de me débrouiller pour survivre (faut pas croire, je me suis bien toujours dépatouillée dans ma vie à moi mais ça n'a jamais été pour survivre), ça fait un sacré choc culturel.
Edit : mais je suppose que c'est loin d'être le pire de ce que je pourrais voir ici....

Pas de photo, j'en ai trouvé aucune qui puisse correspondre sur le net ou alors seulement sur des sites "X" que déjà ça me plaisait pas d'y passer par hasard alors j'allais pas en mettre une photo même si la dite photo était soft.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Synell 12/05/2008 15:45

La lecture de Plateforme de Houellebecq, donne également une idée de ce que l'on peut rencontrer dans un autre endroit du globe...
Effectivement, ne pas y retourner pour ne pas cautionner semble digne...
Ton blog est sensible, on s'y sent bien, comme bercé...au fil d'une eau calme...
Bonne continuation

Dragon d'eau 12/05/2008 16:03


Merci beaucoup :)


Malgven 07/05/2008 15:02

D'accord avec toi. Je ne me sens pas non plus capable de changer les choses, effectivement on peut déjà ne pas cautionner.

Malgven 06/05/2008 10:14

On sait que ça existe. Mais quand on le voit, qu'on y assiste... oui ça doit faire un choc. (Et la considération envers les collègues après ça ?)

Dragon d'eau 06/05/2008 18:46



On sait que ça existe. Mais quand on le voit, qu'on y assiste... oui ça doit faire un choc. (Et la considération envers les collègues après ça ?)


Non, ça ne fait pas vraiment un choc, parce que tu peux parfaitement croire ou te convaincre qu'il s'agit simplement d'un bar-boite de nuit avec un spectacle et des entraineuses qui poussent le
touriste à boire des verres.
Quant à la considération entre collègues, elle peut effectivement être entachée si le collègue en question a eu un comportement incorrect ou répréhensible.
Cependant, doit-on perdre de la considération envers le collègue qui se laisse aller à danser de prés avec une entraîneuse, sans que rien de plus ne se soit passé -- j'en suis témoin pour ce que
cela vaut-- ?
On peut également considérer que TOUS les touristes et autres qui vont dans ce genre d'endroit,qu'ils aillent simplement boire un verre, ou regarder le spectacle, ou passer un moment avec une
demoiselle, entretiennent ce genre d'endroit et les commerces de toutes sortes qui y ont lieu et donc considérer qu'ils agissent mal... [à ce sujet il faudrait aussi voir quelle est la
législation locale -- et il y a probablement une question d’âge des demoiselles]
Je doute que simplement en évitant ce genre d'endroit on puisse les pousser à la fermeture parce qu'il y aura toujours des gens pour les fréquenter. Mais si on prend conscience de ce qui s'y
passe peut-être (sans doutes ?), il convient effectivement de ne pas y retourner car ce serait cautionner le phénomène.
En ce qui me concerne, je me suis toujours sentie trop petite et trop démunie devant les océans de détresse qui existent de par notre monde pour me sentir capable de le changer. Mais ce genre de
petits actes simples d'esprit civique à mon échelle, oui...
Tout ça pour dire que contrairement à ce que tu sembles avoir cru, Malgven, il ne s’est rien passé à part notre présence dans cet endroit, que, en ce qui me concerne en tous cas c’était
involontaire (j’aurais pas demandé à aller voir un strip tease….) et que je n'y suis jamais retournée... Là encore, pour ce que ça vaut…



Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...