Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 00:00
Une de plus ? À vous d'en juger...
De toutes façons, les lectures comme les musiques ou chansons qui résonnent en moi vont et viennent dans ma vie, je suis capable d'écouter un morceau non-stop longtemps puis il me faut à nouveau du temps pour avoir à nouveau envie...

Cette chanson douce (dans sa musique sinon dans son thème) et triste est pas mal en accord avec mon état d'esprit actuel un peu mélancolique. Je l'écoute beaucoup, avec d'autres tout de même. Il est probable que lui succèdera un autre coup de coeur et certain que je lui reviendrai dans l'avenir.

Vous avez là deux versions : l'enregistrement en studio (qui normalement se déclenche tout seul dans deezer à l'ouverture du blog) et la vidéo en concert (pour l'écouter il faut arrêter deezzer  et mettre en marche la vidéo manuellement ;) ). C'est la même chanson, la même musique, mais, comme souvent, différemment traité.

Le live commence avec un solo de guitare qui personnellement me prend au ventre, qui fait résonner, au choix, la mélancolie, les larmes, le rêve, l'envie de se serrer contre son compagnon devant un bon feu ou pour un slow. J'aime l'entrelacement des guitares, des claviers, de ce qui a le son d'un piano (je trouve, plutôt que d'un synthétiseur ?) et de ce joli son de flute.

On retrouve tout cela dans l'enregistrement studio, en version plus "lisse", plus travaillée.... J'aime beaucoup aussi...

La version live a ce charme que les deux chanteurs, à mon avis, ne chantent pas tout à fait dans le même ton, et le choriste qui se joint à eux à la fin chante dans un tout autre ton
(je ne sais pas trop si j'utilise les bonnes expressions pour décrire ce que j'entends.... :( )

Le texte est porteur d'images pour moi fortement évocatrices  :  Obscurité, fragilité, silence, granit et argile,  vent, écume sauvage  et tourments, vagues, attente et mort.

Photo prise
ici.

À demi mots, ce texte nous parle de mer, d'attente et de mort.
Pour la plupart d'entre "nous" aujourd'hui, la mer est synonyme de vacances, de soleil et de chateaux de sable avec les enfants quand on en a   ou qu'on peut en emprunter   ( ;) )...
Mais pour les marins elle n'est rien de tout cela, et c'est parce que je le ressens sans en avoir (
heureusement) de véritable expérience,
qu'elle me fascine autant qu'elle me fait peur.
Je trouve que la mer montre un peu de ce qui est certainement sa "véritable nature" sous un ciel plombé de lourds nuages, lorsque les vagues montent trés haut à l'assaut du ciel, qu'il fait froid et qu'on ne peut pas s'approcher de l'eau de crainte d'être emporté... (Souvenir de Saint Malo en ?...)

.....

Enfin, ce texte m'évoque cette image : "Un marin a une patrie, Ivan Yurevitch, mais il a deux femmes. Vous ne comprenez jamais cela. Je pars maintenant vers mon autre femme, celle, froide et sans coeur, qui possède une âme." C'est tiré de
Tom Clancy, on a les références qu'on peut, hein, désolée de ne pouvoir citer Victor Hugo, dont j'ignore s'il a écrit sur la mer ; quant à Baudelaire, ben.... C'est déjà fait par quelqu'un d'autre.... Mais que ce soit Clancy ou qui que ce soit d'autre, je trouve cette phrase trés belle.


Soldat Louis


Ombres courbées sous l'orage
Ombres du vent
Lassées des outrages de l'océan

Portées par d'autres images
Ou d'autres temps
                Ames sombres et fragiles
                Armées de silence
                De granit et d'argile
                De siècles d'errances

Ombres sur la lande
Brisées de chagrin
Femmes de légende
Le regard si loin
                Elles attendent qu'ils rentrent
                Elles attendent en vain
                Ne veulent rien entendre
                Du ciel qui s'éteint



Ombres de tous les rivages
Ombres du vent
Tenues en otages aussi longtemps
Face à l'écume sauvage

De vos tourments
                vos amours vous appellent
                Les vagues vous disent
                L'attente est plus cruelle
                la mort sans surprise


Ombres sur la lande
Brisées de chagrin
Femmes de légende
Le regard si loin
                Elles attendent qu'ils rentrent
                Elles attendent en vain
                Ne veulent rien entendre
                Du ciel qui s'éteint


Partager cet article

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Musique - vous avez dit
commenter cet article

commentaires

potawatomi 26/08/2008 23:33

Ahhh Soldat louis!!!! Mon chanteur préféré, et oui, une chanson très agréable...
Sinon, en date du 26.08.08, je viens de découvrir ton blog. J'adore tes facons d'expliquer tes dures journées. Alors je continue mon parcours vers le début de ton blog!!

Julie et sa Nina 17/06/2008 11:40

Je ne savais pas que Soldat Louis avait fait d'aussi belles chansons!

Dragon d'eau 17/06/2008 11:49


Moi je viens de découvrir Soldat Louis.... Je ne connaissais guère que "Du rhum des femmes et de la bière Nom de D..." dont franchement aprés l'avoir eu un nombre incalculable de fois en soirées tu
te lasses et c'est le moins qu'on puisse dire... :)


Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...