Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 00:34
Pour commencer au commencement, savez-vous ce que renferment les bouteilles de plongée des plongeurs ?
Oui ?
                         Non ?
Du gaz aphrodisiaque ?
             Hilarant ?
Du bête et banal air ?
                          De l'oxygène ?

Bon, le discret dans le fond qui a répondu a gagné ma considération et un bon point, c'est (bien sûr), classiquement de l'air comprimé. Comprimé à, généralement, 200 à 230 bars (la pression ambiante au niveau de la mer étant de 1 bar environ  /  Comme j'étale ma science, moi  !!!)
Où je veux en venir ? Hé bien, quand on veut plonger, il faut avoir de l'air dans sa bouteille, d'accord ?
Et donc, dans un club associatif comme le notre, il y a des gens qu'on appelle les gonfleurs parce qu'ils gonflent les blocs (à ne pas confondre avec les emm....rs qui vous gonflent en permanence, ceux qu'on fuit autant que possible.). Et moi, il y a quelques années, j'en suis devenu un. Un peu par obligation : je ne pouvais jamais passer au local de plongée aux bonnes heures et je ne voulais pas être un fardeau pour les autres. En participant au remplissage des blocs, j'avais la clef du local et n'étais une charge pour personne.
Quoi que...
En effet, moi et la mécanique ça fait beaucoup. Cet engin [Le compresseur, NDLR] qui fait un bruit affreux, c'est pas trop mon truc. Avec patience et sa gentillesse légendaire, Président m'a enseigné à l'apprivoiser et j'ai tellement bien retenu la leçon que j'avais fût un temps rédigé une fiche explicative tellement bien faite qu'il [Président] m'avait félicitée. Pour autant, tout n'était point réglé.
Je vous passe :

--          La fois où un tuyau a plus ou moins explosé
et où je me suis retrouvée à éponger une belle quantité d'huile sur le sol du local — la tache persiste encore. [Mais, euh, c'était pas de ma fauteuuuuuuu]
(1)


--          La fois où à peine démarré le compresseur s'est mis à faire un bruit anormal énormede l'air qui fuyait.
Je savais bien que, certainement, j'avais fait une connerie -- mais laquelle, et le temps de trouver est-ce que je ne risquais pas que les choses empirent  ? donc je l'ai arrêté et j'ai laissé un mot aux suivants.  Après, j'ai compris. Quand on veut remplir une bouteille, il faut la brancher au compresseur et ouvrir diverses vannes, OK ? Et également il vaut mieux ouvrir le robinet d'admission de la bouteille. Parce que, forcément, quand on cherche à remplir une bouteille en passant par un orifice qui est fermé, forcément, ça ne va pas. [Savoir reconnaitre qu'on a été vraiment neuneu, se faire tout petit et se taire — Surtout quand on vous branche]
(1)



--          La fois où j'ai ajouté un complément d'huileLe niveau était au minimum. Les gonfleurs qui sont passés après moi étaient respectivement et successivement, à intervalle d'un à deux jours, Président, Joyeux, et Vieux Prof. Président, dans la colonne où on marque les commentaires correspondant à la jauge d'huile, avait indiqué "ça baigne". Joyeux avait ajouté "oui, oui" et Vieux Prof "Ça baigne même un peu trop." [Mais euh, c'était pas de ma faute, personne m'avait dit-euh qu'il fallait en mettre trés peu.]
La fois suivante où j'ai dû ajouter de l'huile, j'ai précisé toujours dans la même colonne, que j'avais ajouté "un peu d'huile mais pas trop j'espère" et Joyeux a commenté deux jours aprés  "Sacrée Dragon d'eau." [Ben oui. Sacrée Dragon d'Eau.V'm'faites rire, vous !]
(2)


Aujourd'hui, ça faisait trés longtemps que je n'avais pas gonflé. J'ai tout bien vérifié, que les purges soient ouvertes et si je me rappellais bien dans quel sens les fermer puisque le démarrage se fait purges ouvertes et qu'il faut les fermer immédiatement. Qu'il y avait assez d'huile. Flute, c'était pas le cas, j'en ai rajouté un peu. Pas trop, j'espère, mais je ne l'ai pas marqué.
J'ai branché les trois blocs, mis le casque anti-bruit, démarré le compresseur, ouvert la manette envoyant l'air dans le circuit. "Aie" ! Du coup, dans le cahier, j'ai marqué ceci :

(J'ai failli rajouter "Bobo" après le smiley mais il m'a semblé que j'en avais assez fait.)
Et puis, en fin de gonflage, j'ai remarqué un truc bizzare et ajouté encore ceci :



Et du coup j'ai rigolé toute seule. J'avais bien besoin de marquer mes trucs idiots dans notre très sérieux cahier de gonflage. Surtout si c'était pour écrire à moitié illisible comme ça. J'aurais pu me contenter d'appeller Joyeux (qui est le responsable technique du club, donc le grand manitou du compreseur) pour lui parler de tout ça. Mais justement, moi, trop de sérieux, je trouve que c'est un appel à ma gaminerie naturelle. Le prochain gonfleur qui passera devrait être Joyeux qui va secouer la tête ou Patient qui va rigoler et me brancher.

C'est sûr, sans moi, les gars [je suis la seule femme de l'équipe des "gonfleurs"], ils seraient peut-être plus tranquilles, mais ils s'ennuieraient certainement. Et même si, comme ça, je fais ma fofolle pas sérieuse, je fais certainement plus attention qu'eux qui, plus habitués à ce genre de chose, font ça plus spontanément.
À part ça, pas de catastrophe au gonflage aujourd'hui et un 12 litres à 220 bars en sortie de gonflage. Kikiditmieux ?

NB : Non, je ne passe pas mon temps à me blesser,  je vous assure....
(1)   On est prié de ne pas se moquer, merci
(2)    et là non plus on ne se moque pas et re merci      :-)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex 17/12/2008 13:06

Après avoir lu ta métaphore du poisson (avec attention) je me suis dit que tu avais raison : il y a bien une sortie, certainement plusieurs, très probablement même une infinité. Ce qui, d'un certain côté, retire beaucoup d'importance à cette "sortie". Je pense pour ma part que le but à atteindre est bien moins important, dans notre construction/épanouissement personnel, que les efforts que nous déployons pour atteindre ledit but. La nuance est importante : si deux individus déploient des efforts similaires pour obtenir quelque chose, qu'au bout du compte l'un va bénéficier de circonstances favorables et obtenir ce qu'il veut, et l'autre non, l'un vaudra-t-il mieux que l'autre ?? Je ne pense pas, non. L'un sera-t-il plus heureux ? Sans doute. Or donc demoiselle dragon, tu n'es peut-être pas heureuse au jour d'aujourd'hui, mais tes battements de nageoire qui semblent ne mener nulle part ne sont pas vains pour autant. Ils t'ont déjà donné une personnalité attachante, avec laquelle on souhaite établir des liens.Alors hold the line ;) 

Dragon d'eau 17/12/2008 20:25


Que c'est gentil, je suis toute retourneboulée d'une nageaoire sur l'autre !
Merci.


Alex 13/12/2008 14:00

si, si, je tiens à m'excuser. J'ai la vanne facile, mais c'est surtout dirigé vers les personnes que j'apprécie (vers et pas contre, hein). Comme on dit, qui aime bien châtie bien.Mais quand on ne sait pas comment je fonctionne, je comprends qu'on puisse se vexer.Boooon, c'est pas tout, mais j'ai des courses de Noël à faire moi, faut que je m'arme de courage, le centre-ville va être surpeuplé :(

Dragon d'eau 13/12/2008 20:52


Ce n'est pas parce que je t'ai répondu de cette façon que j'étais vexée, voyons.  
Si tu veux tout savoir (et même si tu ne veux pas, d'ailleurs, maintenant que j'ai les doigts sur le clavier, ça sort et puis c'est tout  ) , je me sens ces temps ci à peu près comme un poisson pris dans un filet et qui aurait suffisamment d'intelligence pour chercher la sortie, chercher, nager dans tous les sens et chercher encore, et toujours assez d'intelligence pour réaliser
qu'il ou elle en l'occurence nage en rond mais pas assez (d'intelligence, donc) pour la trouver, la dite sortie. Y'en a une, c'est sûr et certain, y'en a même plusieurs voire même des tas, mais là,
je commence à en avoir marre de nager dans tous les sens.
Voilà, donc, si je t'ai répondu ainsi c'est que j'avais bien besoin de regonfler un peu mon estime de moi. Pas grand chose à voir avec ton commentaire, et je t'assure
que je n'étais pas vexée.
(et à part ça, oui, c'est clair que ça doit être la joie en ville, enfin j'y
suis allée ce soir et ma foi ça allait encore, demain ça sera pire)


Alex 13/12/2008 10:41

Oups... Je m'excuse de t'avoir qualifiée de remède ambulant contre l'ennui. Ce n'était qu'une malheureuse tentative pour faire de l'humour - parfois, certaines choses m'échappent. Je peux cependant te promettre qu'il n'y avait pas un gramme de moquerie là-dessous ;)

Dragon d'eau 13/12/2008 11:22


Pas d'excuse à faire, voyons ! D'ailleurs tu n'as pas tort
Simplement, des fois c'est bon de regarder les choses selon certains aspects plutôt que d'autres.


vetote 10/12/2008 17:35

HiHiHi... je ne me moque pas, non, certainement, je ne sais même pas faire fonctionner un compresseur... je rigole juste du ton....

Dragon d'eau 12/12/2008 17:25





Alex 07/12/2008 23:11

Aïe aïe pauvre dragon, après l'avant-bras, un doigt... Je me demande bien quelle sera la prochaine partie de ton corps que tu t'auto-mutileras. Et je trouve ça incroyable qu'à ton âge, ton pauvre corps malmené fonctionne encore. *pousse un soupir extasié devant les miracles de la nature*Non, blague à part, tes gonfleurs ont de la chance de t'avoir. Tu es un remède ambulant contre la monotonie. Et je te remercie d'avoir pris la peine de nous décrire, à nous autres pauvres néophytes (oups trois fois "pauvre" en 10 lignes, je gâgâte), le fonctionnement de ce rituel du gonflage de bouteille. C'était très intéressant, autant dans le fond que dans la forme. Et je te rejoins sur l'aversion qu'on peut éprouver face à un compresseur qui fait un peu trop de bruit, j'en utilise un (qui fuit) dans une clinique, et chaque fois que je l'allume j'ai très peur qu'il m'explose à la figure :)Bon début de semaine Dragon !P.S. J'avais jamais vu une fille écrire aussi mal. (ça c'était en bonus :p)

Dragon d'eau 12/12/2008 17:28


n'y aurait-il point moquerie sous jacente ?
NB : Bien sûr que mes gonfleurs ont de la chance de m'avoir. Et pas parce que je suis un
remède ambulant à l'ennui mais parce que je suis moi, tout simplement 


Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...