Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 10:55


Le billet de Fourrure m'a rappelé une anecdote un peu  similaire en terme d'appel de nuit atypique (bon, si tous les vétos qui bloguent se mettent à se raconter toutes leurs anecdotes qui se ressemblent, on n'est pas tirés d'affaire, OK   :-)   ...)

Il est deux heures du matin et je dors paisiblement quand mon téléphone portable sonne. J'ai la chance de me réveiller assez facilement (quoique ça dépend de la phase de sommeil dans laquelle je suis et de mon degrès de fatigue) aussi mon "Urgences Vétérinaires, bonsoir" est-il généralement net, fort et clair, quoique plus ou moins aimable selon les moments.


Voix de femme au téléphone, jeune, agréable.

— "Allo, Docteur, excusez-moi de vous déranger, j'ai un petit chien, là, un bébé cavalier king charles de deux mois, soigné pour la toux de chenil, et je suis un peu inquiète..."

— "Oui madame, que se passe-t-il ?"

— "Hé bien, nous venons de rentrer de soirée, et il tousse  beaucoup, ça m'inquiète...."


Quelques questions me permettent d'obtenir pas mal de renseignements. Le chiot est classiquement un chiot d'animalerie, acquis quelque quinze jours auparavant, tombé malade très rapidement après l'achat. Il a déjà vu un vétérinaire par deux fois, la dernière visite remontant à deux jours en arrière où le traitement a été modifié. Il n'est pas spécialement mal, n'a pas de difficultés respiratoires particulières, a mangé, ce qui est plutôt signe de bon état qu'autre chosemais la dame s'inquiète.


Silence songeur de ma part. La toux de chenil est une entité pathologique relativement classique, qui, certes, peut évoluer de façon très défavorable.... Mais, bon, là, je ne vois rien d'alarmant dans la situation décrite.


J'ai eu une "chance" cette nuit-là durant cet appel, c'est que j'étais bien réveillée, pas trop fatiguée, et que j'étais "bien" [C'était dans mon précédent appart, j'étais douillettement pelotonnée au milieu de mes couvertures, et comme toujours j'avais laissé les volets ouverts donc le réverbère de la rue éclairait comme une pleine lune ma chambre — ambiance de nuit sympathique], que la voix de la dame était sympa, et donc j'ai pris le temps d'essayer de comprendre gentiment  ce que cachait cet appel à priori inutile...




—  "Madame, vous m'appellez pour quoi, là, exactement ? Votre vétérinaire traitant a dû vous dire que la toux est généralement assez longue à disparaître au cours de cette maladie, et d'après ce que vous me dites, je ne vois pas de signes de gravité dans l'état de votre petit toutou. Bien évidemment, si vous êtes inquiète, vous pouvez me l'amener en consultation d'urgence, mais si vous avez vu le vétérinaire il y a deux jours, et que l'état du chien ne s'est pas dégradé, je ne vais pas forcément faire grand chose de plus que lui. Il faut aussi laisser du temps au nouveau traitement..."


—  "Euh...  Voyez-vous, j'ai eu ce petit chien en remplacement d'un autre qui est mort de la toux de chenil et.... C'est sans doutes bête, je suis désolée de vous déranger en pleine nuit, mais j'ai tellement peur qu'il arrive la même chose à celui-ci, j'angoissais, là, j'avais besoin de parler à quelqu'un."


Il y a — j'en ai rencontrédes gens qui ne comprennent pas qu'on puisse s'attacher à un chien au point de s'inquiéter ainsi. Et à un autre moment, ou si la dame avait été moins touchante, je me serais peut-être simplement énervée d'être éveillée en pleine nuit pour "une connerie". Mais, bon, pas ce soir-là.


Je n'ai pas fait venir la dame en consultation-d'urgence-au-tarif-d'urgence, j'ai pas gagné de sous et j'ai perdu un certain temps de sommeil. Je me suis recouchée confortablement et j'ai discuté, je ne sais plus, cinq minutes, dix minutes, avec cette dame, du petit chien décédé, de celui-là, de la toux de chenil. Je l'ai rassurée, sur le fait qu'il y avait quelqu'un au bout du fil, sur le fait que l'état de son petit chien ne paraissait pas du tout inquiétant d'après sa description, sur le fait que beaucoup de petits chiens survivent à la toux de chenil. Elle avait surtout besoin de parler à quelqu'un. Comme quoi vétérinaire ça mène à tout.


Comme je l'ai déjà dit (ici et ), je ne vis pas forcément toujours bien mon métier (je n'en suis pas moins consciente que j'ai de la chance de travailler) mais je suis heureuse quand je fais du bon travail, même si c'est ponctuel et atypique comme par exemple de pouvoir rassurer quelqu'un d'inquiet en pleine nuit. Évidemment faudrait pas que ça soit toutes les nuits :-) .

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Boulot
commenter cet article

commentaires

vetonat 24/11/2008 16:08

cet appel d'urgence, je crois qu'on l'a tous eu. Moi je prends ça toujours bien quand les gens ont conscience de déranger et s'en excusent. Ceux pour qui c'est normal de répondre au téléphone au milieu de la nuit, ils ont beau beaucoup l'aimer leur toutou, j'ai du mal à l'empathie sur le coup...

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...