Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 00:22

La saison des stagiaires ! En théorie, j'aime bien les stagiaires —   ce sont généralement des collégiens — quand ils sont intéressés et réactifs, on peut leur expliquer "plein" de choses,  leur faire écouter le coeur des animaux,  les faire participer. Quand on a le temps et qu'ils sont suffisamment doux pour cela, on peut leur faire palper un abdomen de chat sympa et pas trop gras, il y a plein de choses à y sentir (genre, deux reins, un foie, un estomac, des crottes souvent, des fois un ganglion mésentérique, du classique le plus souvent, donc,

et parfois des trucs moins cools — Véto, stagiaire et chat dans le chenil en l'absence du maître : "Tu sens ?" Sourire extatique ou moue consternée selon le degrés de rapidité à comprendre  "oui, c'est quoi ?" "Hum, un truc pas cool, je t'explique..."), on peut leur faire regarder un fond d'oeil, c'est suffisamment joli pour les enchanter.


Nettoyer la table entre deux consultations, ainsi que l'otoscope et ranger ce que j'ai dérangé est leur rôle s'ils veulent me suivre en consultation. Non que je ne puisse ni ne veuille le faire, je le fais, d'ailleurs, lorsque je n'en ai pas et même quand j'en ai. Mais ils doivent apprendre très tôt le principe de base d'une telle structure, qui est à mon sens que tout le monde, et surtout le véto, en tant que plus haut "gradé" et responsable, doit savoir, et pouvoir, et accepter de "tout" faire [dans la mesure du raisonnable, des compétences, aptitudes et responsabilités de chacun bien sûr].


Quand je travaillais à F, où j'ai passé quatre ans (non j'exagère trois et demi ) d'affilée, que l'été j'étais toute seule en l'absence de mes employeurs, c'était moi qui appellais plombier ou électricien, qui plantais un clou pour remettre en place un  tableau, qui ouvrais l'appareil d'hématologie pour pratiquer la réparation préconisée à distance par le laboratoire producteur, qui négociais avec les clients mécontents. Le week end, de garde, je stérilisais mes instruments au fur et à mesure, faisais le ménage, sortais les animaux et nettoyais leurs cages.

Dont acte : il n'y a ni basse ni sotte tâche, il faut pouvoir "tout" faire.

 

J'ai été à leur place, d'ailleurs, sauf que j'étais un peu plus âgée puisque j'ai effectué un tel stage l'été après mon baccalauréat. Je me souviens avoir nettoyé mille fois la table, et l'otoscope, avoir nettoyé et stérilisé les instruments de chir, avoir répondu au téléphone. J'avais mal au dos à être tout le temps debout sans bouger, et les clients souriaient de me voir me saisir sans appréhension de chiens presque aussi lourds que moi.

 

Cette semaine, nous avons trois stagiaires mâles [oui, le stagiaire peut être de sexe mâle ou femelle, et parfois quand il a du mal avec l'explosion hormonale de la puberté, on est obligé de lui demander son prénom pour connaître son sexe. S'il s'appelle "Claude" ou "Dominique" on est encore plus ennuyé. Mais brisons-là et refermons cette parenthèse dont tout le monde aura admiré la profondeur et l'utilité.]

 

Trois ados bien propres sur eux [ouf, c'est pas toujours le cas], donc, qui bavardent entre eux de tout sauf d'art vétérinaire, mais bon, c'est certainement moi qui suis devenue sans m'en apercevoir une vieille c..., ne s'intéressent pas (ou alors ils le cachent bien), n'ont aucune initiative. Gloups, pas évident. Mais on s'en débrouille.


Le matin, alors qu'ils sont plantés à la porte de la salle de chirurgie où le Dr Z et moi-même sommes tous deux en train d'opérer, le Dr Z leur fait remarquer que c'est leur avant dernier jour et si ils ont des questions à poser pour leur questionnaire de fin de stage, c'est pas demain à 16 H 45 qu'on y répondra.

Je me permet un sourire de délices anticipés, j'avais oubliée la formalité du questionnaire...

Nos trois ados s'arment de leur liasse de feuillet et de stylos  et les questions s'enchaînent. Les questionnaires sont toujours les mêmes :

"Quel est votre métier, votre fonction  /  Quelle formation (études, diplôme) avez-vous suivi ?" Jusqu'ici c'est simple.

"À quel âge avez-vous choisi votre futur métier  ?" Moi c'était tard, vers 16-17 ans, j'apprends que Dr Z a ressenti la vocation à l'âge précoce de 9 ans.

"Existe-t-il une demande sur le marché pour votre métier ?" Hou là, hou là... Magnifique question pour lquelle j'entrevois bien une réponse, la même que j'aurais dû écouter y'a des années, mais bon... OK, je laisse Dr Z répondre...

"Quelles sont les satisfactions dans votre travail ?" Soupir. Faut toujours trouver une réponse suffisamment sirupeuse pour satisfaire ces charmantes têtes blondes qui, comme moi à l'époque, sont là par intérêt voir passion. Alors que les satisfactions en question, pour erratiques qu'elles soient en ce qui me concerne, sont si difficiles à décrire. Mais c'est bon, la réponse sirupeuse se trouve et en plus d'être sirupeuse elle est sincère.

"Quels sont les inconvénients de votre métier ?" Ah, t'as combien de lignes, là ? Une seule ? OK, oublie cette question...

...

À midi Dr Z et moi complètons leurs évaluations de stage, exercice qui s'apparente souvent à de l'équilibrisme parce qu'il convient d'être relativement honnête mais gentil quand même...


Un peu plus tard, le Dr Z rentré chez lui pour midi, je suis en train de manger avec   les deux ASV.

Zazouille : "Qu'est-ce qu'on va en faire cet après midi ? Je ne les veux pas avec moi à l'accueil !"

Tiphaine : "Ah, mais je ne les veux pas non plus avec moi au chenil, à rester plantés sur place comme des pots de fleur !"

Ok, ok.... Moi : "Et en consultations ?"

Zazouille "Ben c'est une idée, mais Dr Z les trouve aussi pénibles que nous toutes, et on ne va pas lui mettre les trois, ça fait trop."

Ok. Moi à nouveau  "Ben on en met deux avec moi, je me charge de les occuper, et le troisième avec Dr Z. Simplement, comme j'ai déjà "eu" Marko hier et il ne m'a pas convaincue, je préfèrerais qu'il aille avec Dr Z et je prends les deux José [Deux des stagiaires portent ce même prénom]"

Tiphaine "Ça ne va pas te faire trop ?"

Ben je ne vois pas trop où j'ai le choix et puis t'inquiètes je vais me débrouiller.

En fait l'aprés midi se passe bien. Mes deux stagiaires sont vifs et intéressés. À un moment où j'ai "un trou", je me plonge dans la rédaction de l'ordonnance de sortie du chat Pacha, à qui je dois prescrire un certain médicament.... Recherche dans trois bouquins de médecine véto différents et calculs divers pour la posologie puis dans le Vidal.... Tandis que je cherche, calcule et réfléchis, pour les occuper, je demande lequel des deux veut rédiger l'ordonnance. C'est José le roux qui s'y colle et qui sous ma dictée ["Alors... En haut à droite, tu écris la date.... Tu sautes une ligne et tu écris en toutes lettres "Pour le chat Pacha à Mr et Md ZZTOP...."] rédige une magnifique ordonnance d'une belle écriture ronde et moulée d'adolescent et sans fautes d'orthographe même si pour le coup j'ai un trou concernant le nombre de "l" dans "mililitres".


Le lendemain ils amènent des chocolats et repartent contents. C'est le principal.

Nous aussi on est contents. D'avoir reçu des chocolats, que ça leur ait plu et qu'ils soient partis.


Partager cet article

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Boulot
commenter cet article

commentaires

rantanplan 15/12/2008 12:29

Sympa ton post sur les stagiaires! J'imagine que parfois certains doivent énerver par leur manque d'intérêt et leur inutilité...Mais il faut aussi que les vétos essayent de leur apprendre un maximum de (petites) choses même si vraisemblablement peu suivront la (digne!!) voie de véto par la suite!C'est super tu as l'air de prendre bien ça à coeur!J'ai déjà fait plusieurs stages dans différentes structures mais j'ai trouvé le dernier particulièrement enrichissant et ça en partie parce que la véto faisait son maximum pour m'apprendre des choses:me montrer tte sa collection de radios et me les faire analyser, idem pr sa collection de lames, me faire palper, écouter les souffles, fouiller les vaches, suturer...plein de "petites" choses mais très enrichissantes!A la fin je l'ai vivement remercié d'avoir été si pédagogue et patiente avec moi, et elle aussi en me disant que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu une stagiaire aussi réactive et intéressée et qu'elle avait passé 2 semaines super!ça fait toujours plaisir d'entendre ça aussi!Maintenant je sais déjà qui je prendrai comme maître de stage pour la fin de mon cursus!:)

Dragon d'eau 15/12/2008 14:34


Génial, je suis contente pour toi !
Et tu vois, nous sommes sur la même longueur d'onde : il faut que chacun prenne son côité du stage à coeur


Malgven 15/12/2008 11:26

(oui oui j'ai de bons souvenirs mais il y en a deux que j'étais contente de les voir partir !)

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...