Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 22:12
Ma participation de ce soir au jeu des sabliers givrés, amorce proposée par benjamin

"La tripoteuse de tête est rentrée de vacances. On se revoit donc, dans le moelleux de son cabinet. Tout est doux chez elle, les tapis, le fauteuil, son sourire, ses yeux. Pas sa voix. Elle a le phrasé râpeux. Toujours au bord de la quinte de toux. Tout du moins quand elle parle.
Elle parle peu, d’ailleurs. Elle semble ne pas aimer cela et préférer se cantoner dans ce mutisme sans réserve, accueillant, doux et chaleureux. Tous les mardi, à 18 heures, j’entre chez elle après avoir à peine frappé à la porte de bois épais.
Elle vient vers moi, me salue d’un sourire qui ne découvre jamais ses dents, envahit ses yeux bruns chauds, éclaire tout entier ce visage de femme plus toute jeune, belle dans sa maturité. Elle me laisse suspendre, selon les saisons, mon manteau ou mon blouson sur le portant. Je m’installe ensuite dans ce fauteuil de cuir rouge vieilli profond, moelleux. Elle se place derrière moi et se met à l’œuvre dans ma nuque et sur ma tignasse tandis que je ferme les yeux et me laisse emporter par le parfum ambré subtil de son cabinet.
Ses mains sont chaudes et fermes, apaisantes par leur seul contact. Je tente toujours de retenir quels mouvements elle effectue sur mon cuir chevelu et dans ma nuque afin d'essayer de les reproduire ensuite mais jamais je n’y parviens. De toutes façons j’ai le sentiment que ses mains renferment un fluide guérisseur, à moins que ce ne soit sa voix.  En s'occupant de ma tête, elle chante en effet, doucement, de cette voix rauque et profonde qui perd alors sa tonalité écorchée et m’envoute littéralement.

Durant cette heure hebdomadaire chez Kassandra, le feu qui couve en permanence sous mon cuir chevelu s’apaise miraculeusement. Une heure après mon arrivée environ, je la sens terminer ses manipulations par ma nuque. Quelques minutes après je sors de chez elle merveilleusement bien. L’effet dure généralement « presque » jusque la semaine suivante et il est rare que je doive reprendre rendez-vous. Les spécialistes du centre anti-douleurs ont peiné à dissimuler leur air goguenard lorsque je leur ai dit qu’il m’avait été suggéré de la consulter. Une rebouteuse. C'est l'un d'eux qui l'a qualifiée de tripoteuse de tête. Pensez-vous.

N’empêche que depuis l’accident il y a 15 ans, le trauma crânien, la trépanation, elle est la seule qui soit parvenue à apaiser ces douleurs qui m’ont martyrisé si longtemps.
"


Ah, ça m'a mieux convenu, ce soir...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Malgven 18/01/2009 12:03

Moi j'aime bien sentir le poids de mains chaudes et accueillantes quand j'ai mal à la tête... Ce n'est pas toujours souverain, hélas, mais bien agréable quand même.J'aime bien ton texte.

Dragon d'eau 19/01/2009 11:12


Merci :)


benjamin 17/01/2009 10:17

C'est très tentant comme thérapie, je voudrais bien essayer ça si le résultat est à la hauteur de ce qui est décrit ici ;-)

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...