Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:18

Je rentre d'une journée de formation, intéressante, mais...

(mais il va falloir que je passe mille coups de fil et renvoie des documents pour me faire payer dans wouatmille mois, et ça me fatigue d'avance...)

(mais est-ce que j'aurai jamais l'occasion de mettre tout cela en pratique ?)

(mais est-ce que que c'est vraiment bon pour moi de continuer à graviter en périphérie de cette société où j'aurais sans doutes tellement aimé rentrer mais c'est maintenant plus possible. Moi et mon esprit de corps, mon désir d'intégration, c'est parfois dur d'être la roue de secours.

Enfin de toutes façons, c'est là-bas comme partout, avec des problèmes spécifiques et ci et ça.


Reste que quelles que soient mes avancées, parfois je me prends de plein fouet l'impression d'être passé il y a longtemps à côté de moi-même et que quoi que je fasse tant de portes ouvertes il y a des années débouchaient sur des territoires aujourd'hui inaccessibles. Et où je (crois que jeme sentirais tellement mieux.

Ceci dit, regarder ailleurs et se dire qu'on y serait mieux est fondamentalement décourageant et contre-productif. Regretter ce qu'on a loupé, idem.

 

 

 


 

 


D'ailleurs, tout le monde, quelle que soit sa place sur terre / dans la société, a loupé des portes à un moment ou à un autre. S'appesantir là dessus, regretter, avoir des remords, est stérile.

Donc avancer.


Le bon Dr Docteur mon médecin traitant m'a récemment prescrit un bilan sanguin de cinq pages (de résultats, la demande d'analyse, elle, ne comportait "que" environ une vingtaine d'items) quand je suis passée le voir pour mon certificat d'aptitude médicale à la plouferie.

Je suis retournée le voir avec les résultats parce que je me questionnais un peu sur le taux de potassium qui sortait un peu de ses bornes des limites. Mais le dr Docteur ça l'a pas plus perturbé que ça, par contre il m'a fait remarquer que j'avais plus du tout de fer et que ça pouvait expliquer que je sois fatiguée.

—  "Mais vous en avez déjà  pris, du fer, non ?"

—  "Ben oui, y'a deux ans, vous m'en aviez prescrit..."

—  "Et vous ne le prenez pas ?" (Regard étincelant du médecin qui choppe son patient en flagrant délit d'inobservance et dont le capital patience, un vendredi soir à 18 H 30 avec encore 4 personnes dans la salle d'attente, est aussi bas que mon taux de fer.)

—  "Ben si, Docteur, je l'ai pris pendant trois mois comme vous aviez dit, et puis aprés, vous ne m'aviez pas donné d'instructions..."

 

Là, curieusement (stupéfié par tant de stupidité ? Se disant qu'aprés tout il avait sa part de responsabilité ?), il a préféré ne plus rien dire et m'a represcrit du fer pour trois mois.

Au délà de l'absolument inintéressant de cette anecdote, je rigole doucement et je m'énervouille un peu. À la Vieille Maison, on m'avait enseigné à TOUT écrire sur les ordonnances : à bien des égards,  ce qui est dit s'envole, les écrits restent.

Et puis je note que même quand le véto que je suis dis (aux propriétaires de mes) à mes patients qu'ils doivent me donner des nouvelles ou revenir à la fin du traitement, bien souvent, ils ne le font pas.

 

Et puis p't'être que je dois comprendre que je dois, soit modifier radicalement mon alimentation pour y chopper plus de fer, soit admettre que je suis chroniquement carencée en ledit élément donc que je "dois" me traiter de façon chronique ou récurrente, mais je suis censée comprendre ça toute seule ? C'est vrai que je suis véto, donc bien évidemment d'une intelligence supèrieure, (je plaisante of course) !

 

Mais en fait non : je suis moi-même un patient lambda, ni plus intelligente ni moins qu'un autre, d'autant que sur ce type de thème, je n'ai pas de "point de repère" issu de ma pratique, qui m'aurait permis de me méfier. Alors si mon médecin ne me donne ni ne m'inscris  d'instructions précises ?   Et là c'est pareil : le bon Dr Docteur, il m'a represcrit du fer pour trois mois, mais c'est à moi de comprendre que dans trois mois il faut que je repasse le voir. La communication, ça ne s'invente pas, et je suis bien consciente que chacun voit midi à sa porte. D'un autre côté, c'est lui le professionnel. M'enfin si je ne le fais pas, c'est bien moi qui au final en suis responsable et en "pâtit".

 

Mon médecin traitant, il est bien pour des tas de choses, moins bien pour d'autres, mais j'ai plus besoin de lui que lui de moi.


C'est vrai que maintenant qu'on en cause, je suis fatiguée.

 

Mais là, j'ai deux semaines de vacances (on se demande pourquoi je suis fatiguée, hein, à ne rien f... comme ça) et aprés je me remets à l'eau. Je ne suis pas sûre, la balance gémissant un peu actuellement, de rentrer dans ma combi, et l'eau va être froide, mais j'ai hâte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Boulot
commenter cet article

commentaires

Malgven 22/03/2012 22:46


Bon retour dans l'eau joli dragon...

Dragon d'eau 25/03/2012 20:40



Merci :)



La Mante 19/03/2012 15:06


Tu travailles peut etre beaucoup ? des heures de nuit ? des horaires de we ? ca fatigue beaucoup.


Des règles abondantes ? essaie les contraceptions qui empechent les saignements ?


La fatigue de la quarantaine ?


mange des lentilles et du boudin noir.


Tu as peut etre un défaut de la captation du fer par la ferritine ?

Dragon d'eau 25/03/2012 20:39



C'est gentil ! Oui pour la fatigue (comment ça la quarantaine ? Mais non, j'ai toujours 18 ans et demi !!! ;-) ) et merci pour ta gentillesse !



Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...