Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 19:50

Florette a 11 ans.

C'est un croisé pinscher d'assez grande taille, dans les 5-6 kilos, avec de grandes oreilles qui battent au vent, le museau blanchi des chiens âgés, un air sympa et tranquille et des mamelles gorgées de lait.

Monsieur Papainquiet, son maître, a appellé Rose l'ASV le matin, très inquiet pour Florette qui a mis-bas trois jours auparavant, a bien mangé le premier soir, pas le second, a juste mangé un yahourt ce matin.

C'est son gendre qui a amené la chienne et l'a laissée. Monsieur Papainquiet, a-t-il précisé avec Rose, est partant pour radio-PS si nécessaire.

La chienne trottine sagement derrière Rose et se pose sur ses fesses tandis que celle-ci m'explique l'histoire. Elle n'a pas vraiment mauvaise mine....

Mais, euh.... Si elle a mangé un yahourt ce matin... Pourquoi s'inquiéter ? C'est peut-être pas une catastrophe qu'elle n'ait pas mangé le deuxième jour après sa mise-bas, et un yahourt le troisième jour... C'est pas si mal, ou bien quoi ?

Rose me sourit et m'explique que monsieur Papainquiet n'est pas tout jeune, qu'il travaille dans les champs, et que sa chienne est tout pour lui. Elle me précise que la dernière fois que Florette a été malade, monsieur Papainquiet les a rappellé dix fois en s'inquiétant inutilement durant la convalescence.

OK, examen clinique soigneux, toucher vaginal, radio PS, rien à signaler, pas de BB resté au chaud. Les mamelles sont richement gorgées d'un bon lait qui ne demande qu'à sortir ; aucune inflammation ni douleur... Elle n'a pas de fièvre.

Elle est peut-être justement fatiguée par sa lactation ? Elle n'est tout de même pas toute jeune.

J'appelle monsieur Papainquiet, discute avec lui et de son charabia trop rapide de mots mal articulés mélangeant français et langue locale, je comprends qu'il n'y a qu'un seul chiot (on repassera pour la fatigue liée à un pompage intempestif de lait... elle est tout de même à priori capable d'alimenter un seul chiot...) et que celui-ci va bien, et que Florette est nourrie un peu n'importe comment.

Par ailleurs, monsieur Papainquiet me donne le numéro de son gendre qui viendta chercher Florette.

Bon, par sécurité, je fais une injection d'antibios à Florette et lui prescrit de l'homéopathie pour favoriser l'involution utérine, et de la bonne nourriture.

Quand monsieur le gendre de monsieur Papainquiet vient chercher Florette il me demande si la chienne a assez de lait. Je suis surprise et lui montre les mamelles pendantes "Oui, largement. Elle a de quoi allaiter plusieurs chiots, là :-) ". Il me dit que son beau-père s'inquiétait à ce sujet. Je lui glisse au passage que Florette est un peu trop âgée pour reproduire et il m'explique que monsieur Papainquiet est terriblement attaché à sa chienne, et que la sachant vieillissante, il voulait un chiot d'elle. Genre de choses que je comprends mais je me débrouille pour ajouter qu'il faudrait vraiment que ce soit sa dernière portée, qu'on pourrait avoir des soucis autrement plus graves sur une gestation à cet âge.

Je regarde Florette partir en pensant d'aprés ce que Rose m'a raconté que certainement monsieur Papainquiet me rappellera le lendemain.

Et puis les jours passent, une semaine, deux semaines, et j'oublie cette consultation.


Un jour entre midi et deux, le téléphone sonne, je réponds, un charabia de mots trop rapides, mal articulés, du français mêlé à la langue locale, je parviens à saisir un nom qui me dit quelque chose, mais oui, c'est...  "monsieur Papainquiet, bonjour monsieur Papainquiet ! Comment va Florette ?" Il parle, il parle et je ne comprends pas grand chose mais le ton est plutôt positif et en écoutant et  en reformulant, je comprends qu'elle va bien, et son petit aussi, elle mange bien, il tête bien, il grandit bien...

— "Mais c'est super, monsieur Papainquiet, je suis ravie que Florette et son bébé aillent bien, je sais que vous vous êtes inquiété. mais, euh, à part ça, vous m'appelliez pour quelque chose en particulier ?"


Non. Il m'appellait juste pour me dire ça. Parce qu'aujourd'hui, subitement, il s'est dit qu'il ne m'avait jamais donné de ses nouvelles et qu'il fallait qu'il le fasse.

 Le genre de coups de téléphone dont on raccroche avec le sourire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Boulot
commenter cet article

commentaires

La Mante 13/01/2011 22:50



Comme quoi, il y a plein de gens sympa. C'est pour ceux-là que vous bossez.


enfin surtout pour soulager la souffrance des animaux.



lo 26/12/2010 19:02



c'est cool! Et pour les gens qui manquent parfois un peu d'estime de soi, ça fait tellement de bien ;-)



Dragon d'eau 07/01/2011 19:43



:-))



Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...