Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 18:32
J’ai eu wouatmille ans cet été.
Y’en a qui font des bébés, moi je me suis acheté une moto.



NB à usage interne : en floutant la plaque, c'est mieux... 


Elle est magnifique (n'est-ce pas ? ), c’est une 600 cc, une « moto de folle » (ça, c'est un truc qu'on m'a dit en allusion au fait qu’elle pourrait, m’a précisé le "on" en question « monter » jusque 200 km/H.)
Bien-
bien-bien. Oserai-je préciser que récemment (je l’ai depuis deux mois) j’ai atteint 137 km/H sur l’autoroute ? Je l’ai noté, c’était exceptionnel.)
Elle est quasi neuve, la personne qui me l’a vendue n’avait que très peu roulé avec.


Au bout de ces deux mois, une petite liste des
« aime » « aime pas »
ou plutôt :
J’ai détesté :

— Le premier jour,
sept heures du mat,
j’enlève les deux antivols de ma belle moto toute neuve 
ou presque (vous devinez la suite ou faut que j'en rajoute ?) et un peu stressée je la démarre et aborde le passage délicat que constitue la loooooooongue montée gravillonée et au milieu de laquelle il faut effectuer un virage de chez ma propriétaire. Arrive ce qui devait arriver, ma belle machine toute neuve ou presque par terre et moi catastrophée essayant vainement (bien sûr, elle pèse 200 kg environ) de la relever. C’est difficile à expliquer, je me suis sentie comme une gosse le jour de Noël, qui aurait cassé un beau jouet tout neuf ou presque, et pas n'importe lequel mais le plus beau, le plus précieux, le plus attendu. Un sentiment de désolation totale, inexorable, inrattrapable et en même temps la notion que de toutes façons y'avait rien d'autre à faire que trouver quelqu'un pour m'aider à la relever et repartir. Ce que j'ai fait.

— Les premiers jours, le stress à chaque instant, dans les virages, aux feux-rouges, les doutes (l’avoir rayée le premier jour n’incitait pas à la confiance) « est-ce que je n’ai pas eu tort de l’acheter ? », les tendinites dans les deux poignets, le dos crispé en permanence, les courbatures dans les cuisses, la fatigue, les gens qui excédés par ma lenteur me klaxonnaient en me faisant sursauter violemment et ceux qui me doublaient en me frôlant et en me faisant peur.

—  Les deux autres fois où elle est tombée, toujours à l’arrêt, et très probablement parce que les deux fois, aprés une journée de travail, j’étais plus ou moins en hypoglycémie et fatiguée.
(On se trouve les mauvaises excuses qu'on peut, hein...)



Mais j’aime

—  M’épater un petit peu tous les jours, parce que « ça revient ».

Avant de l’acheter, j’avais le permis depuis des années et pas du tout piloté entre temps. Alors j’ai repris des leçons, avec un gars — Nounours — qui aprés une petite évaluation de mon niveau l'amplitude du désastre, m’a dit « écoutes, je ne vais pas te remettre sur un plateau type permis, ton permis, tu l’as, mais on va travailler ensembles de façon à ce que tu puisses dépasser tes appréhensions et reprendre le moto en douceur et en sécurité ». Il a été fantastique, Nounours, mais il est décédé
juste avant que j’aie la moto et d'un accident de moto en plus, je vous dis pas comme ça m'a aidé à avoir confiance, ça, tout particulièrement. Alors j’ai voulu refaire quelques leçons avec un autre moniteur, et celui-ci m'a justement fait repasser sur le plateau type permis, circuit lent, pour ceux qui connaissent. Et aprés ça, il a fait la gueule en me recommandant d'attendre un peu avant de reprendre une moto et il m'a demandé combien d'heures de moto j'avais reprises avec Nounours, et ce que j'avais fait avec lui.   Donc j’ai arrêté les leçons, un peu tôt sans doute.
Mais maintenant je suis contente parce que ça revient, je me sens de plus en plus à l’aise. Même je double les fils de voiture au feu rouge ou dans les encombrements, tout en douceur et avec prudence, mais je le fais. Même je double sur l’autoroute. Oh, pas souvent et juste les gens qui sont encore plus « boulet » que moi mais, si, si, en deux mois j’ai bien dû doubler une dizaine de voitures, plus quelques camions et cars. En revanche, j’ai pas compté tous ceux qui m’ont doublée, parmi lesquels des voitures et même des scooters. (La honte totale , heureusement qu’on n’en meurt pas 
-- j'plaisante, hein !! --)


—  Commencer à reprendre du plaisir à piloter
  et je le vois au fait que, quand je dois prendre la voiture, je regrette la bécane.
—  Parvenir à avancer un peu (130 Km/H, quoi !!!)  sur l'autoroute
sans me répéter en boucle "respire, tout va bien"


—  Croiser d’autres motards et échanger un signe avec eux.

Sur la route, des pilotes de deux-roues, on en voit de tout et de rien :
Des boutonneux sur des scooters qui ne ressemblent à rien, des fois à trois dessus, souvent sans casque ou sans la jugulaire
(et on ne répétera jamais suffisamment qu'à deux roues, porter un équipement adapté, qui me parait devoir au minimum être pantalon blouson  gants et casque intégral, c'est une question de sécurité), souvent en short et en tongs.

Des pas boutonneux sur des gros scooters qui ressemblent juste à des broutards




 (quoi, je suis raaciste ? OK d’accord, un petit peu).
(Cette photo d'aprés notre ami Grogggle, ce seraient des broutards siemmenthal -- Coucou les broutards siemmenthal  !  et la photo a été prise ici.)




Des pas boutonneux sur des belles motos, en short et en tongs, ou pour les filles, en leggings et jolies sandalettes. On leur a déjà expliqué ce que ça laisse comme cicatrices, une dermabrasion de toute la jambe ? Non que j’aie déjà eu, juste j’imagine, puis d'ailleurs puisqu'on en cause, je pense que tous les vétos ou presque  ont vu comme moi leur compte de chats ou chiens avec des moches luxations complètes ouvertes d'un jarret par abrasion, et ça incite franchement à se protéger et à rouler tranquille.


Des bikers sur des harley ou des fois des motos qui y ressemblent pour la profane que je suis, et c’est juste un régal pour les yeux que ces magnifiques bécanes chromées rutilantes.

Et puis bien sûr, toute une faune bizzare et colorée. Parmi laquelle des motards  chevauchant des motos qui ressemblent un peu à la mienne (plus ou moins grosses, plus ou moins carénées, d’une part on ne voit pas tout en roulant, d’autre part j’y connais rien en moto, mais bon, des motos qui ressemblent un peu, quoi), soigneusement équipés.
Ceux-là, quand je les vois arriver, ou d’ailleurs me doubler
sur leurs belles motos, avec leurs casques, leurs gants et leurs vêtements de protection, je les regarde et je me dis qu'ils ont de la gueule. Alors quand ils me font un signe de main, ou un décrochement du pied en me doublant, ou même quand on échange trois mots et un sourire au feu rouge, je trouve ça super sympa et j’suis toute fière dans ma tête. Comme si j'étais accueillie dans une confrérie, moi le canard boiteux qui se fait encore doubler par les voitures.
Et quand je croise mon reflet dans une vitrine, je me dis « Waw. Moi aussi je ressemble à un motard». Avec fierté.

Étape suivante : ne plus se faire doubler par tout le monde, tout en continuant à rouler tranquille et AVEC PRUDENCE.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pupucefreewoman 18/11/2009 16:02


Ca fait plaisir à lire ton article. J'ai une vieille EN500 (bien au chaud au garage depuis 2 ans ) et je suis passée
par tout ce que tu viens de décrire.
Les gamelles à l'arrêt y compris...
Mais c'est drôlement sympa la moto. Pas grave les scooters qui nous doublent, ils ont plus d'accidents que nous et pour cause, ils roulent comme des cinglés.
Les mecs en HD eux ils disent presque jamais bonjour...



Dragon d'eau 18/11/2009 20:20





Snow 07/11/2009 10:24


ohhhhhh jadore la moto !!!voui un jour je passerais mon permis !! Amuse toi bien !


C@line 27/10/2009 10:47


Décidement, les Dragon d'Eau sont comme les kaléidoscopes.
On croit connaitre leur constitution, les éléments colorés qui les composent, et puis tout d'un coup, au détour d'une infime rotation on voit apparaitre de nouveaux éclats lumineux, des structures
complexes que l'on avait pas imaginé.
Moi qui croyais que les Dragons d'Eau étaient exclusivement marins... et bien en voilà un qui s'est acclimaté à la vie terrestre. Et qui plus est, au biotope de la route.
Et ton témoignage me fait penser à mon quotidien, à celui de maintenant, en ce moment même.
Moi aussi, je passe à l'acte. Moi aussi je vais connaitre les affres du qu'en dira-t-on, du regard de l'autre qui vous juge, qui vous jauge, qui vous évalue.
le mérite-t-elle ? Ben oui, on le mérite, on le mérite parce qu'on a bossé pour pouvoir se l'offrir, et ça suffit bien.
Moi aussi, je vais casser ma tire-lire et briguer une place que l'on ne m'accordera qu'à contre-coeur.
Moi aussi, chaque matin, je m'interrogerai sur mes capacités à assumer mon achat.
Et je vais prendre aussi le risque d'aller sur la gueule tous les jours pour avoir voulu réaliser mon rêve. Et j'aurais très peur de l'endommager, de ne pas être à la hauteur. Ma monture sera
également puissante, et couteuse parce que j'ai envie de me faire des sensations. Ma monture aura quatre membres et non pas deux roues, mais tout sera pareil que pour toi. Sur le bord de la piste,
il n'y aura pas de vitrine pour s'y mirer, mais peut-être que quelqu'un prendra une photo.
Tu as bien fait de passer à l'acte. Il le fallait.
Je sais que tu va progresser, tous les jours un peu plus.
Roule, roule autant que tu peux, enchaine les km, et les choses vont se faire.
Une jeune femme que j'ai beaucoup aimé dans le passé était propriétaire d'une moto identique en tous points à la tienne. J'étais super fière d'elle. Je suis fière de toi et j'espère que je serai
fière de moi.


Dragon d'eau 28/10/2009 22:53


Coucou C@line
Encore une fois, merci pour tes commentaires si joliment rédigés.
Chaque fois que tu m'écris quelque chose, ça me touche profondément.
La conclusion de celui-ci par exemple... Parce que qu'est-ce que j'aimerais que mes proches soient fiers de moi ! Et si ce n'est pas le cas (ça n'est pas dit,
en tous cas), c'est formidable de se l'entendre dire par quelqu'un d'autre.
Je suis trés heureuse pour toi que tu sois sur le point d'acquérir l'objet de ton rêve. Sans
doute mal connectée, j'ai d'abord pensé à une "belle" voiture mais tu parles de membres, alors je crois en partie comprendre... (En partie, parce qu'il y a
"cheval" et "cheval", à moins que je ne sois décidemment mal connectée et qu'il s'agisse d'un éléphant ou d'un dromadaire.  Je suis sûre que tu seras à la hauteur de ton rêve et un cheval s'abîme moins facilement qu'une moto... J'espère que tu nous raconteras cette aventure.
Je t'embrasse.


Julie et Nina 25/10/2009 21:09



et je me sens à feu et à sang, je tiens bien moins à la vie que mon terrible engin !!!!!



Dragon d'eau 27/10/2009 23:08


Mythique !!! ;-)


Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...