Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 17:08
21 H, quatre vétos et deux ASV tous absolument crevés aprés une journée surchargée en chirurgie et consultations...

Les filles
sont en train de prodiguer les soins du soir aux animaux du chenil.  Gwendal termine la dernière d'une série de stérilisation de trois minettes sauvages gestantes, j'attaque un othématome, [ce qui au passage me fait un peu schgroumpher dans la barbe que je n'ai pas, ça n'a rien d'une urgence, un peu d'organisation, un peu de refus du surmenage et on pourrait faire ça demain mais bon puisqu'il FAUT apparemment le faire là ce soir à 21H ben je m'y colle] Marisa et Brandon viennent de raccompagner les propriétaires de Mystère, un petit chien de 17 ans, décédé à la fin d'une chirurgie malgrés toutes nos tentatives de réanimation (un moment qu'on l'a balloné et massé, son coeur est reparti trois fois pour s'arrêter ensuite définitivement...)


Marisa et Brandon discutent. C'est lui qui opérait ; elle, a assisté son confrère, gérant l'anesthésie à la minute et au battement de coeur prés durant
quasiment toute la chirurgie et puis en fin de chir,  alors que tout allait bien elle a estimé possible de s'absenter deux minutes.
Deux minutes d'absence 
ou peut-être même pas deux minutes, le temps que tout bascule,   le temps que Brandon appelle "EH ! Du monde ! Urgence,  arrêt cardio respiratoire" et que tous ceux qui étaient dispo reviennent.  Deux minutes qu'elle se reproche tandis que Brandon, tout en pestant à part lui, lui répond que sa présence n'aurait peut-être rien changé, que le toutou avait 17 ans, qu'il était malade et  fragile et qu'on a fait notre possible.

Gwendal, depuis sa sallepensif et en coq à l'âne total "Ouai, je me demande quand même comment on s'en est tirés, aujourd'hui, de tout ce taf."

Brandon, depuis le plateau technique   et sans même réfléchir "Ouai, ben y'en a qui ne s'en sont pas tiré, justement".
Blanc.

Et puis on est quatre à exploser d'un grand fou-rire nerveux libérateur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Boulot
commenter cet article

commentaires

C@line 21/12/2009 16:11


En te lisant, j'avais un vague arrière gout de Grey Anatomy sous la langue...
Alors, c'est vrai, ça se passe comme ça ?


Dragon d'eau 22/12/2009 00:53


Sourire !
Je te répondrai plutôt sous forme d'un billet, bientôt !
Et je n'ai pas oublié ta question, pas pu encore regarder mais je pense à toi


Alex 19/12/2009 20:21


Je crois que j'aurais aussi fait un peu la grimace, si j'avais été à ta place, car l'othématome à 21h faut quand même pas pousser mémé dans les orties... ;)

Je connais des vétos pour qui la clientèle c'est toute leur vie, qui se font un ulcère à l'estomac quand ils perdent un client.

Je pense qu'il faut savoir dire non, garder une certaine aération dans le planning, bref se garder un confort de vie :)


Dragon d'eau 22/12/2009 00:52


Oui, n'est-ce pas ;-))
NB / Bien reçu ton second comm, avec grand plaisir, je te réponds de façon plus détaillée trés bientôt par mail
Bises


Pupucefreewoman 18/12/2009 18:00


Ah une heure pareille avec une journée pareille dans les pattes, ya p'être pas grand chose d'autre à faire effectivement que rire un bon coup


Dragon d'eau 18/12/2009 19:14





Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...