Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 20:20
Monsieur et madame Capi appellent à 18 H  et arrivent à 18 H 50, avec Poupy, berger allemand de neuf ans de son état, qu'ils suspectent d'avoir été empoisonné.
À ce stade, j'ai le choix entre une consultation d'iguane ou Poupy je "prends" celui-ci.


Monsieur Capy passe déjà plusieurs dizaines de secondes à le museler. Je m'impatiente un peu à part moi, il est tard et je voudrais bien rentrer, moi, donc si déjà on perd du temps AVANT la consultation proprement dite... Mais bon, si muselière il doit y avoir, allez-y monsieur, et mettez la bien, surtout.

Poupy est fort fatigué, il respire mal, il a vomi deux fois.
Son abdomen me parait distendu, wouhoups. Il tient à peine sur ses pattes, il n'a pas de fièvre, le coeur bat en désordre complet.
Puisqu'ils sont là, monsieur et madame Capi en profitent pour m'exposer en détail les soucis cutanés de poupy qui il est vrai présente une fort vilaine dépilation séborrhéique et de petites masses un peu partout (dermatofibrose nodulaire ? J'en ai vu une une fois, ça laisse des souvenirs...).
Je les écoute d'une oreille distraite (j'ai déjà dans l'idée que les problèmes de peau de mister BA ne sont que le moindre de ses soucis actuels) en récapitulant dans ma tête les conclusions de mon examen clinique et en sériant mes priorités.


Photo trouvée ici


Je leur explique que les symptômes de Poupy peuvent être liés à un problème gastro-intestinal plus ou moins associé de complication métaboliques au niveau du foie et des reins et que par ailleurs son coeur bat la chamade ce qui dit de façon moins poètique signifie que c'est le wye complet à l'auscultation, bref qu'on a un problème sérieux de ce côté là. Et que donc je vais devoir garder Poupy pour effectuer un bilan sanguin, une radiographie abdominale et un électrocardiogramme ou peut-être une échocardiographie.


Au chenil où je traine Poupy qui malgrès son épuisement manifeste un désaccord certain même si non agressif  pour l'hospitalisation je croise Marisa ma collègue véto qui me demande joyeusement si je m'y connais en iguane.
-- "Euh, écoute, lui je me demande s'il ne nous fait pas un SDTE et il a un rythme cardiaque à faire peur, je pars pour radio-PS et il faudrait qu'on le passe en échocardio tout à l'heure, alors l'iguane, ce sera sans moi...."
Le joli visage de ma collègue s'allonge un peu " Flute, et il y a aussi Bout'chou (elle me désigne le setter de dix ans squelettique qu'elle a hospitalisé le matin) qui passe au bloc tout à l'heure, il est en occlusion, j'attends juste l'accord de la propriétaire."
-- "Voui.... M'enfin si celui-ci est en torsion...." (et là dans ma tête je me fais l'effet d'une ménagère se disputant avec une autre dans la file d'attente avant la caisse "J'étais avant vous !!!" "Non ! C'était moi la première !") Quoi qu'il en soit, Marisa concède facilement :
-- "Oui, bien sûr, s'il est en torsion il passera en premier."
Chouette, j'avais justement envie de faire de la chir jusque minuit. Si, si, je vous jure.


Avec Coralise l'ASV on fait la radio -- soulagement, c'est pas une torsion -- et puis la PS et on emmène Poupy en salle d'écho. Au bout de tout ça, je sais que la muselière est à priori superflue. Peut-être parce qu'il peine à respirer, à se tenir debout, parce que son coeur peine à amener l'oxygène dans le corps, Poupy se comporte avec une gentillesse remarquable.

Sur la table en écho il s'agite, les pattes débordant de la table, cherchant une position plus confortable sans la trouver.
On attend Marisa qui doit pratiquer l'échocardio  et j'aimerais bien qu'elle arrive, que je puisse poser ce malheureux toutou  en cage et le laisser se reposer. Elle est dans la salle d'à côté en train de discuter avec un client et je prends le risque de lâcher Poupy une seconde pour me glisser à la porte et lui demander par signe de se dépêcher.

Et puis l'échocardio faite, Marisa emmène Poupy en salle technique où elle lui pose un cathéter-une perfusion, lui fait prendre des gélules de Vet....d..n et de la D..g..X..ne et encore d'autres trucs.

A moi le douteux privilège de rappeler monsieur Capy pour lui expliquer que l'état de son chien est trés précaire et que, en gros, on craint qu'il ne passe pas la nuit. (Finalement il connaîtra une rémission de quelques semaines avant un décés on l'espère en douceur dans la nuit chez lui)
Durant ce temps la maîtresse de Bout'Chou a rappelé, elle ne souhaite pas que son chien soit opéré mais tenter encore de faire rétrocéder le problème de façon médicale.



Bon, ben finalement keskon fait ? Ah ? On a fini-on peut rentrer ? Et ce alors qu'il n'est que 20 H30 ? Wahou. OK. Dépêchons-nous de filer avant qu'un contre-ordre ne survienne, alors.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Boulot
commenter cet article

commentaires

C@line 14/12/2009 18:30


Et finalement, Poupy, il était tout simplement... vieux ?


Dragon d'eau 16/12/2009 20:03


Mais, oui, je m'aperçois que je n'ai pas donné le fin mot de l'histoire.
Grosso modo, oui, ça se résume à cela : il était vieux. Et notamment, son coeur était en bout de course. Je ne me souviens plus du diagnostic exact mais il s'agissait d'une défaillance
cardiaque.


Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...