Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 21:33

 En ce jour radieux de la Saint Valentin, (Ah, flute, c'est déjà fini...) je voulais passer un grand kikoo LOL, une dédicace, une mention spéciale à toutes les jeunes maman qui, sur FB, prennent comme avatar une photo de leur bébé.

 

Entendons nous : Je ne parle pas de celles qui ont de souvent superbes photos d’elles avec leur homme et / ou leurs enfants.


Mais quand en lieux et places de de la photo de Cendroline, trentenaire épanouie maman de quelque cinq mois, on voit la photo de sa gniardiouille [Vous m'direz, c'est quand même mieux que la photo du chien ou de la tortue, nan, j'rigole, la tortue j'ai jamais vu] qui de plus ressemble à sa maman, la pauvre et qui de surcroît fait la gueule comme pas possible ou bien c’est l’impression que ça donne ou bien c’est sa tête de tous les jours re la pauvre et que Cendroline a de plus rajouté le prénom de sa fille au sien


Euh…. J’suis la seule que ça gêne ?
Oui bon d’accord. Je sais.


Pauvre nullipare que je suis, qui n’accèdera sans doute jamais au bonheur ultime de perpétuer l’espèce, malheureuse qui ne sera jamais une ancienne combattante de la maternité, il est bien évident que je ne peux rien comprendre à rien sur ces sujets.
Et il est non moins évident que je ne peux qu’être envieuse aigrie et toute cette sorte de choses.


Mais tout de même.
Oui bien sûr, ça doit être merveilleux d’être mère. Ça doit changer une existence. Ça doit aussi avoir, comme toutes choses, son lot de galères [M’enfin p’t’être qu’à ce sujet on m’a menti à l’insu de mon plein grès, paske c’est quand même difficile à croire qu’un bébé, cette petite chose radieuse aux yeux bleus fasse caca — beurk — liquide, en plus — rebeurk — refuse  la têtée / le biberon de 20 heures pour hurler de faim à 20 H 30 [OK, je crois savoir que ça ne fonctionne pas comme ça, c’était pour le style],  pleure et refuse de s’endormir avant deux heures du mat pour se réveiller à 3 H — nan… ça peut pas être vrai tout ça].


Mais enfin, une femme ne devrait jamais oublier qu’elle est bien plus qu’une mère. Qu’avant d’être mère elle a été fille, qu’elle est femme.


Et que même si après la fameuse petite barre rose (y’en a p’t’être des bleues aussi, non ?) dans la fenêtre du test  sur lequel elle venait de faire pipi, rien ne sera plus jamais pareil, il vaudrait mieux ne pas oublier que la maternité n’est pas « tout » dans la vie d’une femme.

Repost 0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 19:14

J'ai repris le travail après deux semaines de pause.

 

 

J'ai à priori trouvé pour cet été et j'en suis toute étonnée (ça a été si facile, j'ai même eu le choix et les deux gars qui m'ont embauchée ont l'air vraiment intéressés par moi.... Waw...)


                    J'ai recommencé à faire des abdos, pompes et autres, dans l'espoir de récupérer un peu de forme physique avant la saison d'été, parce que je vais devoir porter des blocs et passer du temps dans l'eau, mais pour l'instant l'effet principal est que je suis courbaturée et HS en permanence.

 

Je ne sais pas comment je mangerai en mai (comment je bugge sur des détails, moi, nanmého....) mais avril est booké trois quart formation trois quart détente.

 

J'ai remis des fleurs à sécher dans les pages du Vidal de la clinique. J'aime bien en mettre dans les lettres et les cartes que j'envoie. J'ai ri toute seule l'autre jour en préparant deux cartes de voeux [oui bon.... l'important c'est l'intention, pas la date, non ?] destinées à deux contacts professionnels, des messieurs plus âgés et que je respecte beaucoup. D'habitude, je fais moi-même mes enveloppes avec du papier krafft que je plie et colle de façon à confectionner une enveloppe atypique. C'est à mon  avis perso très sympa et plutôt joli, mais c'est du bricolage avec traces de colle et irrégularité de forme faisant foi... Bref, petit dialogue intèrieur :

—  "Enveloppe maison ou pas ?"

—  "Nan, pour ces deux messieurs, va acheter une  enveloppe de belle qualité."

—  "Bon, mais je leur mettrai au moins une ou deux fleurs séchées dans la carte de voeux ?"

— "..." [fou-rire — Mais oui Dragon-d'eau, je vois très bien la tête des Prs M et L si tu leur envoies des fleurs séchées. Parfaitement approprié, bien sur.]

 

Je me suis acheté un tout nouveau tout beau sac de voyage-plongée, celui que j'avais, pourtant tout neuf [Il n'avait "que" 10 ans d'âge, "que" "fait" l'Égypte par deux fois, et un certain nombre de week ends et séjours plongée] ayant rendu l'âme. On n'peut plus  trouver du matériel de bonne qualité de nos jours ma bonne dame.

 

J'ai commandé un détendeur (petit nom "Légende") pour "remplacer" le Neptune. Sais pas si j'avais conté que celui-ci était de nouveau [clic si tu ne te souviens pas] parti en vrille, si, je l'avais raconté ici, clic pour relire.


Bref, foutu pour foutu et dans un autre but, j'ai démonté la gamelle pour jeter un coup d'oeil à la membrane du second étage et après ça il refonctionnait.

Probablement la membrane était-elle décollée par un grain de sable, un truc comme

ça. Néanmoins, sachant qu'il a sérieusement tendance à bugger aux mauvais moments et que de plus il n'est pas adapté à l'enseignement, j'ai décidé de sauter le pas.

légende

[Photo gentiment envoyée par papaDragon. À mon commentaire extatique "Oh.... Il est beauuuuuuuu", réponse du dit papadragon "Pour être franc... Tu le trouves beau le théorème de Feuerbach ? " Évidemment... Vu comme ça.] 

[La marque du détendeur a été flouée, je ne suis pas là pour faire de la pub à un géant de la plongée qui n'en a nul besoin... Mais les plongeurs le reconnaissent au premier coup d'oeil, celui-ci, en tous cas moi oui]


Donc je vais maintenant avoir deux détendeurs principal (non non y'a pas de faute d'accord) et un secours, c'est l'opulence. Comme ça je pourrai en revendre un quand je ne saurai pas comment manger en mai mais j'avais dit que j'arrêtais de bugger sur des détails.

 


Y'a un instant, quand j'ai parlé d'opulence, j'ai juste oublié encore un autre petit truc, ou plusieurs, style qu'il faut que je fasse réparer l'ordinateur (de plongée, je prie pour que l'autre tienne encore un temps très certain) et qu'il me faudrait une nouvelle combinaison, et aussi que ma stab a dix ans et que si ça se trouve elle va me lacher un de ces jours. Simples détails, et on a dit qu'on ne s'arrêtait pas sur les détails.


En tous cas, ça m'a fait un bien fou de m'acheter ces deux objets (le Légende et le sac) : ça fait des mois que je ne m'étais rien offert. Mon cadeau d'anniversaire, et l'argent que papa-maman Dragon m'avaient adressé pour m'acheter quelque chose qui me ferait plaisir étaient passés dans les dépenses du quotidien. Et j'ai aussi gardé quelque sous pour m'acheter un parfum en zone détaxée de l'aéroport, au retour.

 

L'autre jour en retrant du taf le long de l'Océan, je pensais à mon appart, celui que je loue làbasenbas et de fil en aiguille me disait que j'aimerais bien (optique 3-4 ans) avoir suffisamment de sous pour me racheter un (plus petit forcément) chez moi, làbasenbas pas loin de la Grande Bleue. Je me souviens comme j'étais heureuse d'avoir acquis l'appartement làhautenhaut, comme il me plaisait, comme je m'y sentais chez moi. Ça me fait un peu de peine en pensant à tous mes jolis meubles et objets qui dorment au garde meuble, et en même temps...

Bref, dans quelques années peut-être.

 

Je viens souvent ici et j'aimerais bien écrire plus, et puis je ne le fais pas souvent parce que si je continue encore à trop raconter n'importe comment n'importe quoi de ma vie privée, je vais bien finir par être reconnue, or il m'ennuierait beaucoup que mes employeurs actuels, passés, futurs, connaissent l'adresse de ce blog.


Aussi, je n'ai pas l'impression qu'il y ait encore beaucoup de gens à passer par ici. C'est en partie ma faute, puisque par le passé, j'avais pas mal verrouillé l'accés par les moteurs de recherche. Toujours ma dualité entre l'envie de rester cachée pour être libre et l'envie d'être un peu dans la lumière. À moins que mes sautes d'humeur ne soient fatigantes et pas motivantes à lire, ce qui serait parfaitement compréhensible.

Du coup j'écris plus dans mon carnet, et j'ai décidé d'essayer de me remettre à crayonner, aussi.

Repost 0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 14:20

Retour sur la journée de Noël et petit   Florilège de Noël.

En fait, pour l'anecdote, sachez que voulant ne pas trop risquer une journée trop pourrite, on n'avait pas mis grand chose sur le planning. C'est pas stupide du tout comme idée car, et je ne pense pas que les vétos me contredisent, sur ce genre de journée pré-fête, c'est soit tout blanc (les gens préparent leur réveillon/WE/jour férié et n'appellent pas trop le véto), soit tout noir (Tous les clients s'aperçoivent en même temps que Matou/Rex/Capucine est malade depuis 3 heures/jours/semaines/mois et téléphonent pour venir là-immédiatement-tout de suite).

 

Donc principalement, on a eu : Un chiot type malinois de quatre mois sur lequel son maître a roulé avec la voiture en démarrant. J'ai commencé par  lui expliquer que le chien ne devait  pas d'une façon générale (et n'aurait pas dû, en l'occurence)  avoir physiquement la possibilité de passer sous la voiture, qu'il devait être attaché ou enfermé quand la voiture partait et puis je me suis arrêtée net sur l'idée "qui je suis pour moraliser et qu'est-ce que je sais de leur mode de vie ?" alors j'ai arrêté de parler et je me suis concentrée sur le petit toutou craquant, un peu en état de choc, qui saignottait par le nez.


Plus tard dans la journée, le même en mâle, le même en croisé quelque chose, le même en plus âgé et pesant 20 kg contre 5 le petit, sinon, même problème (enfin c'est pas le maître qui a roulé dessus mais vous conviendrez que ça ne change pas grand chose), mêmes symptômes, presque exactement même traitement à quelques différences de volume d'injection. C'était marrant de les voir chacun dans leur cage et si j'avais pensé que les maîtres comprennent l'humour, j'aurais bien fait semblant de rendre l'un à la place de l'autre. Oui,   parce que, précisons, dans les deux cas, pas de cata et un chien rendu à sa famille ( ;-)) ) pour passer tranquillement les fêtes.


Un monsieur qui appelle pour une chienne qui ne mange pas depuis deux semaines et veut l'amener l'après midi (on est censées fermer plus tôt, à 16 heures exactement). Non, là ça ne va pas être possible, vous venez à midi, à midi trente s'il le faut, mais pas l'après midi (Histoire de se donner le temps d'anticiper PS-radio-perf-hospit-chir ou en gros, tout ce qui pouvait me tomber sur le coin du nez avec un truc comme ça). Finalement il a pris rendez-vous pour lundi, ça n'était pas si urgent apparemment [Enfin, si c'était moi qui l'avait eu au tel, j'aurais tout de même renégocié le truc... Mais c'était ma stagiaire].

 


Un certificat de bonne santé dont la maîtresse s'est "réveillée" à 11 heures en réalisant qu'elle prenait l'avion deux jours après. À la question "est-ce que votre toutou a un dossier chez nous ?" elle m'a dit qu'elle était déjà venue pour la même chose il y a cinq ans. OK, on va faire un dossier...


En rentrant, j'ai réalisé que oui c'était vraiment Noël et là j'ai compté dans ma tête, que j'étais seule pour le fêter, que j'avais pas de cadeaux (c'est pour mieux me rattraper par la suite), que le paquet que mamandragon m'avait posté il y a bien dix jours s'apprêtait seulement à sortir du territoire (là encore il y aura double plaisir à l'avoir plus tard), alors je suis passée chez jenesaisplusquellegrandeenseigne m'acheter un embryon de cadeau, des enceintes pour écouter de la musique et des films sur le macàmoteur et un livre.


À la maison, c'était calme. Calme, ça veut dire que Yellow, après avoir été de nouveau malade en début de semaine, va mieux, que Gnioufgniouf, après avoir été elle aussi fort pas bien (quand un petit chat de deux mois passe son temps à squatter tout frissonnant tout discordant les poils de travers et l'oeil terne votre clavier d'ordinateur, vous savez qu'il-elle est "vraiment" malade. Or, je me suis beaucoup attachée à cette petite bête très fine, très douce, très gentille, donc évidemment j'ai repris la voiture un dimanche soir pour retourner à la clinique qui est toujours à 30 km chercher des médicaments) a retrouvé tout son allant, que, après avoir retrouvé l'un des petits de Vinblancdebenden décédé il y a deux jours, je peux me féliciter de voir les autres aller bien.

 

Au passage, Vinblancdebenden m'a surprise : Rentrée du taf pour trouver ce petitout sans vie (comme me l'a dit mon employeur au tél, il a dû tomber et se cogner le crâne), j''avais laissé sa dépouille prés de la porte de sortie (quelle idée, aussi) pensant l'emmener à la clinique au matin pour élimination par les voies prescrites.


Un moment après, Vinblancdebenden avait ramené la dite dépouille dans le nid et (accrochez vous), avait mangé la tête de son petit. J'ai halluciné, je n'aurais pas cru à ce genre de comportement chez un chat de compagnie jamais (enfin je crois) sortie d'une maison. Du coup j'ai viré la dépouille par des voies non prescrites.


Vous avez remarqué ? Que le tiers de mon billet tourne autour des animaux que j'ai en garde ? Animaux que certes j'aime bien, qui me manquent tout de même un peu maintenant que je suis en vacances, mais.... Franchement keskonesttranquillesanszanimos    !!!!!!!

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 19:32

de présenter à tous ceux qui liront ceci mes meilleurs voeux pour 2011 :


Santé, prospérité, bonheur


Une juste dose de folie et d'envie de réussir


De la tendresse et de l'amour

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 17:59

Je fais et refais mes comptes : ça devrait passer. Surtout si je parviens à ne pas dépenser tout ce qui est prévu dans le budget.


Je me sens épuisée. Ça fait un peu théâtral, dit comme ça, mais fatigué c’est pas assez.

Ça passe quand je taffe, le soir je baffre et puis m’effondre le ventre ballonné et dors. Ou pas.

 


J’ai créé ma petite entreprise, qui ne connaîtra pas la crise, n’est-ce pas…. En fait, je n’ai rien créé, je me suis juste inscrite auprès de l’URSSAAAAF comme hosto-entrepretionneur et j’ai fait le tour des diving centers locaux pour proposer mes services. J’ai eu la chance de faire plusieurs demi journées dans le même, deux autres dans un second, une dans un troisième où ça semble sympa de bosser. Pour l’instant rien de bien passionnant — des baptêmes, il faut en faire, certes, c’est même dixit Solal le cœur de notre métier mais j’aimerais aussi que l’on me confie de l’école — et beaucoup de fatigue (les bouteilles ici pèsent le poids d’un âne mort, ou bien c’est moi qui physiquement ne suis pas au top, ou les deux.)

 


Difficile de savoir si les gérants de centre sont satisfaits de moi. [...]

J’ai bossé plusieurs jours d’affilée comme moniteur de plongée, donc, venant après le taf véto prenant du mois dernier. Rien d’étonnant à ce que je sois crevée. J’ai rédigées mes premières factures et reçu mes premiers chèques. Reste juste à ouvrir un second compte pour y mettre les sous et faire gaffe.

 


Reste qu’ici il y a beaucoup de moniteurs de plongée indépendants et pas forcément suffisamment de taff pour tous. Qu’est-ce que je croyais ? Que j’allais arriver avec mon beau diplôme que limite j’ai soufflé dessus pour que l’encre sèche et qu’immédiatement mon planning serait plein ? C’est la guerre ici comme partout. J’aurais essayé. J’aurais bossé un peu tout de même.

À moi d’inventer ma vie, et de la regarder sous l’angle « soleil » ou depuis le coin « pluie et froidure ».

 

 

Aujourd’hui, pas de taff, grasse mat, sortie pour aller à Porcdemer : un gérant de centre de plongée à voir, mon passeport à refaire, un chèque à encaisser, et puis je voulais ensuite aller au marché des Troissaints mais non, c’est trop loin, pas le courage de faire la route dans le Veauloué sous la chaleur.

Vidée, laminée, des courbatures partout, je me traîne littéralement sous la chaleur.

[...]

« This a good sword, Haleth, son of Hama…

There is always hope. »

Aragorn dans Lord of the Ring, The two towers.

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 09:20

Un an et demi après la dernière édition, voici la suivante.

Tous les endroits où je vais traîner mes envies de lire sur le Net, quoi. En revanche j'ai supprimé (quasiment tous) les commentaires perso que j'avais mis par le passé, parce que forcément, à repasser par la page trente six mille fois par semaine, ils me sortaient par tous les orifices possibles.

 
Y'a des blogs de vie avec ou sans bout'd'chou, avec ou sans 4"pattes

 

                             Lilou the frog


 Nina, le blog garanti sans pépins  Il est sous mot de passe, en revanche, de même que le blog de Clémentine et Victor que j'aime beaucoup et c'est pourquoi je le mentionne...
                  Mélina, Anaïs

Samantdi offre de partager  sa vie commune : c'est plein de réflexion et  de chaleur

 Une "autre" prof : Virgibri
                 
Chulie
 Fou rire garanti : le blog du Grumeau  morceaux de vie racontés en dessins et textes hilarants

                  Envies de fraises

 Saramour  Jolis récits d'une jeune maman trés attachante et belles photos.
                   le journal du chat


 Sushi et Pedro  : Elle est véto mais son blog parle de mode.
                  
P'tite vie d'une famille  :  Aurélie est sage-femme, maman d'une jolie petite puce, elle fourmille d'idées de création manuelles diverses et variées,  elle cuisine, et elle raconte tout ça !
Fractale et compagnie :

                                Nanicroche ou les aventures de Stéphanie , son mari, leurs  enfants et du chien Bastoche. Un style inimitable  souvent trés drôle à  lire.

Les triplés

 


Pupuce, Cher et tendre, leurs chevaux, biquettes et chats   Un blog remonte-moral inégalable.



Y'a des blogs vétos :

Des blogs qui ne parlent pas que de véto mais qui en parlent pas mal tout de même (en volume) et trés bien (en qualité de récits).

 

À noter   que j'ai supprimé des liens de blogs morts ou mourants ou en tous cas ça paraît tout comme et peut-être oublié d'autres blogs que je ne connais pas.

Que personne ne se vexe et ne m'envoie une bombe assaisonnée de D...l...l, je suis toute prête à découvrir des blogs inconnus et toute  prête à remettre des liens si on me le demande gentiment :-).  Donc y'a  : 

                                  Une interne vétérinaire

la vétérinaire est au vert

                                               Dis-donc-Doc  qui raconte plein de trucs savoureux
Sophie,  sa vie des fois un peu bousculée de véto équin

                             Mi chien mi chat... 

Steuf 

                     Malgven  

Boules de fourrure  : un véto polyvalent (rural et canin) qui s'attache à expliquer plein de choses, à démystifier certains grands thèmes à aborder des thèmes d'actualité... Raconte ses rencontres, ses déceptions, ses tristesses et ses bonheurs... 


Lo-la-Véto  :     une jeune femme véto pleine d'allant et d'enthousiasme, qui fait plaisir à lire


Y'a des blogs de (futurs) médecins


Juste après dresseuse d'ours  Couettes et récits professionnels. Beaucoup d'humour et de fraîcheur.
Le spychologue
n'est pas médecin mais psychologue, mais vous auriez trouvé ça tout seuls...

Stockholm ou Mimi sont internes en chirurgie ; Petite interne en ????





Repost 0
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 19:50

Florette a 11 ans.

C'est un croisé pinscher d'assez grande taille, dans les 5-6 kilos, avec de grandes oreilles qui battent au vent, le museau blanchi des chiens âgés, un air sympa et tranquille et des mamelles gorgées de lait.

Monsieur Papainquiet, son maître, a appellé Rose l'ASV le matin, très inquiet pour Florette qui a mis-bas trois jours auparavant, a bien mangé le premier soir, pas le second, a juste mangé un yahourt ce matin.

C'est son gendre qui a amené la chienne et l'a laissée. Monsieur Papainquiet, a-t-il précisé avec Rose, est partant pour radio-PS si nécessaire.

La chienne trottine sagement derrière Rose et se pose sur ses fesses tandis que celle-ci m'explique l'histoire. Elle n'a pas vraiment mauvaise mine....

Mais, euh.... Si elle a mangé un yahourt ce matin... Pourquoi s'inquiéter ? C'est peut-être pas une catastrophe qu'elle n'ait pas mangé le deuxième jour après sa mise-bas, et un yahourt le troisième jour... C'est pas si mal, ou bien quoi ?

Rose me sourit et m'explique que monsieur Papainquiet n'est pas tout jeune, qu'il travaille dans les champs, et que sa chienne est tout pour lui. Elle me précise que la dernière fois que Florette a été malade, monsieur Papainquiet les a rappellé dix fois en s'inquiétant inutilement durant la convalescence.

OK, examen clinique soigneux, toucher vaginal, radio PS, rien à signaler, pas de BB resté au chaud. Les mamelles sont richement gorgées d'un bon lait qui ne demande qu'à sortir ; aucune inflammation ni douleur... Elle n'a pas de fièvre.

Elle est peut-être justement fatiguée par sa lactation ? Elle n'est tout de même pas toute jeune.

J'appelle monsieur Papainquiet, discute avec lui et de son charabia trop rapide de mots mal articulés mélangeant français et langue locale, je comprends qu'il n'y a qu'un seul chiot (on repassera pour la fatigue liée à un pompage intempestif de lait... elle est tout de même à priori capable d'alimenter un seul chiot...) et que celui-ci va bien, et que Florette est nourrie un peu n'importe comment.

Par ailleurs, monsieur Papainquiet me donne le numéro de son gendre qui viendta chercher Florette.

Bon, par sécurité, je fais une injection d'antibios à Florette et lui prescrit de l'homéopathie pour favoriser l'involution utérine, et de la bonne nourriture.

Quand monsieur le gendre de monsieur Papainquiet vient chercher Florette il me demande si la chienne a assez de lait. Je suis surprise et lui montre les mamelles pendantes "Oui, largement. Elle a de quoi allaiter plusieurs chiots, là :-) ". Il me dit que son beau-père s'inquiétait à ce sujet. Je lui glisse au passage que Florette est un peu trop âgée pour reproduire et il m'explique que monsieur Papainquiet est terriblement attaché à sa chienne, et que la sachant vieillissante, il voulait un chiot d'elle. Genre de choses que je comprends mais je me débrouille pour ajouter qu'il faudrait vraiment que ce soit sa dernière portée, qu'on pourrait avoir des soucis autrement plus graves sur une gestation à cet âge.

Je regarde Florette partir en pensant d'aprés ce que Rose m'a raconté que certainement monsieur Papainquiet me rappellera le lendemain.

Et puis les jours passent, une semaine, deux semaines, et j'oublie cette consultation.


Un jour entre midi et deux, le téléphone sonne, je réponds, un charabia de mots trop rapides, mal articulés, du français mêlé à la langue locale, je parviens à saisir un nom qui me dit quelque chose, mais oui, c'est...  "monsieur Papainquiet, bonjour monsieur Papainquiet ! Comment va Florette ?" Il parle, il parle et je ne comprends pas grand chose mais le ton est plutôt positif et en écoutant et  en reformulant, je comprends qu'elle va bien, et son petit aussi, elle mange bien, il tête bien, il grandit bien...

— "Mais c'est super, monsieur Papainquiet, je suis ravie que Florette et son bébé aillent bien, je sais que vous vous êtes inquiété. mais, euh, à part ça, vous m'appelliez pour quelque chose en particulier ?"


Non. Il m'appellait juste pour me dire ça. Parce qu'aujourd'hui, subitement, il s'est dit qu'il ne m'avait jamais donné de ses nouvelles et qu'il fallait qu'il le fasse.

 Le genre de coups de téléphone dont on raccroche avec le sourire.

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Boulot
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 17:02

Un type husky d'environ un an sur la table, amené par un couple pour vaccin, au passage ils me disent qu'il perd ses poils.

Trés bien.

Sauf que la fourrure est d'aspect impeccable, la peau non irritée, il ne se gratte pas, me disent-ils.
Une nourriture de piètre qualité ? Ils lui donnent du riz.

Juste du riz ?

Avec un peu de viande.

Alors je prône l'équilibre diététique des croquettes, et devant leur silence bovin peu convaincu, j'ajoute que si on veut absolument donner donne de la nourriture ménagère, il est recommandé d'équilibrer [c'est peut-être ce mot qui les a secoués, c'est vrai, un mot comme ça de plus de 8 lettres, et en plus je l'ai utilisé deux fois en deux phrases, j'aurais dû faire plus attention, et penser que ça pouvait choquer des esprits psychologiquement faibles, c'est ma faute comme suit, un tiers légumes, un tiers féculents, un tiers viandes. [en tous cas c'est ce qu'on me disait quand j'étais à la Vieille Maison].

Silence bovin, puis le jeune homme lache que de toutes façons ils n'équilibrent pas pour eux-mêmes.

Euh ? Je réfléchis rapidement qu'il est de toutes façons bien difficile de pouvoir déclarer un mode d'alimentation parfaitement équilibré, alors que veut-il dire ?

— "Ben, moi je mange du riz et de la viande, je ne mange pas de légumes, je ne vois pas pourquoi j'en donnerais  au chien."

Ah, oui.

Évidemment.

Vu comme ça.

J'aime les gens, si, si. De plus en plus. Le coup de grâce, ça a été quand ils m'ont dit "de toutes façons, c'est sans doute le changement de saison. C'est ce qu'avait dit votre confrère l'an dernier".

Y'a des TAAC qui se perdent...

 

 

Repost 0
Published by Dragon d'eau - dans Boulot
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 15:06

Pour d'obscures raisons, j'ai eu un joli week-end de deux jours et demi complet.

 

Donc une après midi tranquille « repos cuisine », et deux jours, que j'avais prévus de consacrer pour l'un à la plongée (un plouf et passage dans différents centres pour me présenter et dépôt de mes coordonnées) et l'autre, à faire quelques courses pour Noyel.

 

Style me trouver de quoi me faire un petit repas festif puisque tant qu'à être seul pour Noyel, autant se faire plaisir tout de même.

 

Style me chercher des cadeaux de Noyel et puis en trouver aussi pour les quelques personnes que j'aime et à qui je veux en envoyer.

 

Donc hier matin départ pour Loinlavilledeplouferie dans le veauquiconsomme. ["veauquiconsomme" étant une abréviation de "veauquiconsommecommesisonréservoirétaitpercé", et tout le monde aura compris que je parle de la voiture de mon employeur et je suis bien contente de l'avoir. Je ne m'étendrai donc pas en d'inutiles récriminations au sujet de cette voiture, telle son compteur de vitesse qui ne fonctionne pas, sa boite de vitesse plus que bizarre, à moins que ce ne fut l'embrayage, et son frein de parking non fonctionnel, ce qui fait qu'il convient de TOUJOURS laisser une vitesse enclenchée. Ne parlons pas  non plus du voyant "airbag" qui clignotte en permanence, non plus encore que du siège à réglage mécanique coincé en position la plus proche du volant, ce qui fait que j'ai du mal à m'insérer dedans et que je conduis en position très inconfortable, ou même des serrures dans lesquelles souvent la clef tourne à vide.

 

Fi de tout cela, donc. Cette voiture est merveilleuse puisqu’elle roule.]

 

 

Ma matinée m'a laissé un goût désagréable.

 

Plongée pas terrible. J'ai un mal fou, actuellement, à estimer correctement mon lestage (= le nombre de kilogrammes de plombs que je dois emmener pour annuler le fait que le port d'une combinaison fait automatiquement flotter.)

 

La faute aux quelques kilo pris, la faute au changement réitéré de club de plongée et donc de blocs, la faute à l'océan dont la salinité n'est pas forcément la même que la Grande Bleue, la faute à l'organisation des plongées qui fait que l'on a rarement la possibilité d'effectuer un test de lestage avant de partir.

 

Donc j'ai passé toute ma plongée à avoir l'impression d'être lourde, lourde, lourde, LOURDE ! et c'est super  désagréable.

 

Il y avait également une grosse houle, que l'on sentait même à 40 mètres. Ballottés de ci de là qu’on était, des différences de profondeur d’immersion de 5-6 mètres (d’habitude je sais tenir un palier mais là le palier, je l’ai fait entre 10 et 4 mètres, la loose totale, ça m’a fait comprendre pourquoi au centre de formation on nous rabachait « pas de plongée avec paliers quand il y a de la houle », j‘avais jamais compris avant)

 

J'ai consommé mon bloc d'air comme un chancre et ça m'a agacé tout comme les deux abrutis qui m’ont demandé confirmation comme si pour eux il n’était pas évident que, alors qu’on était à 25 mètres, qu’il me restait 90 bars et qu’on avait du palier, il fallait entamer la remontée. Je n'avais pas eu le temps de briefer suffisamment à mon goût la plongée avec mes deux binômes — quand j'ai essayé de briefer avec l'un, l'autre bavassait et s'en foutait et ça a irrité mon sens des choses bien faites et mon instinct de moniteur.

 

Bref plongée de merde même si l'on a vu de jolis trucs. D'autant plus également que mon neptuneplouf s'était mis en rade juste avant et que j'ai plongé avec un détendeur club, ce que je déteste. Après, quand j'ai demandé ce que je devais, la nénette m'a dit 39 euro et en remplissant mon chèque, je me suis dit "salope." Le premier club où j'ai plongé ici, je n'avais pas dit que j'étais moniteur et j'ai payé le tarif normal ; le second, le gars a bavardé avec moi avant de partir plonger, ce qui fait que de fil en aiguilles je lui ai tout raconté. J'ai dû ensuite insister pour payer ma plongée, il voulait ne pas me la facturer.

Ensuite, généralement, les gens bavardaient avec moi, ce qui fait que je leur disais... Et je me suis habituée à avoir une réduction liée à mon statut de moniteur, ce que je ne trouve pas forcément anormal. Mais là, la nénette du dernier club... Non seulement aucun réduction, mais elle m'a facturé le prix de son détendeur tout moisi que je ne lui avais même pas demandé (moi quand j'ai vu que le neptune était en rade, je me disposais à ne pas plonger, c'est elle qui a insisté.)

 

 

Et après, quand je suis passée me présenter dans les clubs de plongée, j'ai trouvé ça décourageant. Il est difficile de parvenir à passer dans les clubs aux horaires où les gens sont présents, j’ai passé plein d’appels pour avoir des répondeurs... Aussi, il semble qu'il y ait pléthore de moniteurs de plongées là où je suis actuellement. Et l'un des gérants de centre, quelqu'un avec qui j'avais plongé il y a quelques semaines, très gentil, et tout en restant très gentil, m'a fait me sentir nulle, il serait inintéressant et long de raconter comment. Je suis rentrée déshydratée (même si j'avais bu, chaleur sur la voiture plus plongée avant), affamée, crevée et découragée.

 

 

Ces 39 euro qui me restaient en travers de  la gorge. Le neptuneplouf qu'il faut que je remplace, cette fois ci c'est décidé (400 euro au bas mot pour un bon détendeur, et il est bien difficile, sachant l'usage que j'en ai, de me décider pour autre chose qu'un bon détendeur). Les nouveaux avatars du côté de l'appart de làahautenhaut, nécessitant une  nouvelle consultation (donc une nouvelle facture) d'avocat. Les vacances en Thaïlande assorties d'une formation d'instructeur de plongée complémentaire de la mienne que j'avais un temps projeté et qui semblent s'envoler au loin.

 

Mon sentiment de nullité d’une manière générale.

Tout en conduisant, j’ai décidé que j’allais changer mon fusil d’épaule. Je m’étais alloué un certain budget mensuel, pour janvier et février, surtout pour aller plonger. Ben ces sous, soit je vais les économiser pour mes vacances, soit je vais les utiliser à autre chose, par exemple à acheter un pasneptuneplouf (comprendre, un autre détendeur), ou je ne sais quoi qui me fera plaisir. Mais hors de question maintenant d’aller plonger dans des clubs où on se foutra de ma pomme (car c’est comme ça que j’interprète le comportement de l’autre courge là-bas même si à contrario on pourrait se demander quelles raisons elle aurait de me faire un cadeau ? Ben ça aurait été reconnaître qu’on fait partie de la même famille, rien de plus rien de moins) et où je me tape des binômes de m (en fait ils n’étaient pas si mal mes binômes, mais c’est vrai qu’après avoir plongé avec Phallinaël, Solal, Nicodéhël, Ténèbre, Krafft, difficile de trouver un binôme qui leur arrive à la sangle de palme, quoi), alors même que pour l’instant je ne suis plus in the mood à plonger pour le plaisir. Je vais faire autre chose, travailler la biologie de la plongée, aller nager, aller marcher, peut-être je trouverai quand même un ou deux jours comme ça pour mettre mon diplôme en usage.

Donc voilà, je suis rentrée.

Et là renversement de situation,  en arrivant, je vois qu’il y a un appel sur mon téléphone. Un gérant de centre qui voulait me faire faire une matinée d‘essai ce matin.

Du coup j’ai sacrifié ma journée de shopping et j’ai été faire, donc, mon essai. Qui je crois s’est bien passé. En tous cas moi j’étais super contente. Parce que la mer était merdique et que ça m’a rappelé des bons souvenirs, que je me suis retrouvée comme durant mon stage, avec des creux de un mètre et une élève débutante là-dedans (grosse différence, il ne faisait pas froid !). Alors, je vais être payée (si je suis payée, ce qu’ils ont promis de faire mais attendons le chèque pour pavoiser) des clopinettes mais c’était bien. Dans la foulée, je suis passée me présenter dans deux autres clubs, et dans l’un j’ai revu, d’une part un moniteur sympa avec qui j’avais déjà discuté à mon arrivée ici, d’autre part un autre gars très sympa que j’avais vu au centre de formation. On a bavardé un moment et ça m’a presque fait aussi plaisir que si j’avais retrouvé un copain. Preuve s’il en est besoin de mon niveau d’isolement depuis mon arrivée ici.

Repost 0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 15:48

Ou pain et yahourt, comme on veut.

Frangine m'avait prévenue : dans les îles, tout est cher, et je l'avais déjà expérimenté en Corse, mais pas à ce point là.

Ouille, ouille ouille les courses. Ouille ouille ouille de plus le plein du veau qui sert de voiture à mon employeur, donc à moi, et qui consomme comme si son réservoir était percé.

D'autant plus que, lorsque l'on passe (scusez-moi de le répéter, c'est parce que je ne suis plus habituée à bosser, c'est pour ça) 10 heures par jour et 54 heures par semaine au boulot et qu'en plus on dort super mal une nuit sur trois (c'est où le bouton on/off pour le cerveau ? Ah oui mais non, ça doit être autre chose puisque j'ai pas de cerveau. Bref), on est crevé et  quand on rentre le soir, on a FAIM et on mange.


Aprés "on" se regarde dans le miroir et "on" se trouve grosse. Je m'aime, enfin, si tant est que je m'aime, beaucoup plus mince que ce que je suis actuellement, et je sais trés bien que je ne rentre plus dans les trois quart de mes affaires que je vais retrouver dans quelques mois, et puis je pense aussi que le voyage de retour serait moins inconfortable que celui allée si j'avais quelques kilos en moins.... Bref.


Comment je fais pour perdre du poids ? Comment je fais pour économiser un peu sur la nourriture ?

Pour perdre du poids, je vous rassure, je n'ai pas (re)trouvé la recette, d'autant plus que pour faire du sport ces temps ci, c'est mort de chez mort.

 

Pour le reste, certains légumes produits localement sont peu onéreux, alors vive les bons ragôuts de légumes aromatisés au thym !

Et il se trouve que j'aime le pain (pas, ou presque, de repas sans pain) et je  me suis rappelé que j'avais su faire du pain, et ça ne devait pas être si difficile à retrouver même si je n'ai pas ici mon super livre de recettes. Donc j'ai acheté ce qu'il faut et pétri...

four

 

Autre chose, la privation de produits laitiers...

 

J'aime bien le fromage blanc et les yahourts, moi, mais ici, même pas la peine d'y penser...

 

Alors j'ai cherché sur Internet et trouvé une (et il en existe probablement plein) recette de yahourt sans yahourtière.

 

Et c'est comme ça que, par un beau samedi après midi, tandis que les yahourts étuvent au four, et c'est pas près de se terminer....

 

 

Tandis qu'une grosse boule de pain lève tranquillement sur le plan de travail...

 

pain

 

Alors que la maison est calme...

 

Si l'on excepte les gémissements itératifs de Folinelafolle qui est de nouveau en flammes et appelle un amant chaudbouillant à tous les vents... [amant chaudbouillant qui, de l'autre côté de la porte grillagée de la buanderie lui répond "je suis là, chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie   ! Ouvre moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii et je te ferai plein de bébéééééééééééééééééééés"] d'une voix rauque et brûlée.

 

Et les miaulements aigrelets des chatons de VinblancdeBenden qui parfois font savoir à la terre entière que vraiment, c'est troooooooop dur la vie de chaton de un mois...

 

Je me retrouve sans rien à faire...

Bon, ben je vais aller m'occuper de mon blog. [Enfin je crois que j'ai parlé trop vite, car Gnoufgnouf, le chaton de trois mois de Folinelafolle est bien calme, bien chaude et bien tremblottante...]

Repost 0

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...