Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 13:26

Ce soir y'a plouf de nuit ; j'assiste à un embryon de discussion entre Lepatwon et Mischaël et comprend que celui-ci espérait un peu que Lepatwon sortirait les plongeurs et que ce dernier n'en a pas l'intention.

Je sais que Mischaël est fatigué là où je me sens certes pas au top mais en forme et puis ça m'exaspère (1) de penser qu'automatiquement ce soit lui qui doive trinquer puisque Trois-pommes a prévu de partir, lui qui est en congés demain.

Mischaël est en train de dresser le planning du lendemain, Patwon et moi le regardons faire (c'est ça la France : un qui bosse et au moins deux qui regardent ;-) ) et Mischaël plaisante qu'il échange je-ne-sais-plus-quelle-mission avec la plongée de nuit ; là, patwon fait remarquer que je peux aussi sortir les ploufeurs avec  Fée-des-sept-mer. Et puis il enchaîne sur autre chose, une autre plaisanterie mais c'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde.

Un peu plus tard, je vais voir Mischaël, lui propose de prendre la plouferie de nuit, puisqu'il est fatigué, on ergotte un peu tous les deux mais puisque là ça passe sur Fée-des-sept-mers en terme de nombre de plongeurs, autant que je prenne, on ne sait pas s'il en sera de même une prochaine fois.

Il me dit, "OK, je prendrai la prochaine", et ajoute quelques conseils pratiques et sympas "ce soir tu peux laisser toutes les bouteilles dans le vestiaire et tu rentres chez toi direct (au lieu de les regonfler tout de suite aprés le retour de plongée NDLR), et puis si tu veux dormir un peu, tu peux  arriver un peu plus tard demain, y'aura pas de souci".

Il a terminé son planning, il va chercher ses affaires, me dit que j'ai une dernière chance de changer d'avis et le voyant prêt à partir, je souris : c'est gentil de sa part, mais je pense qu'il serait fort déçu que je lui dise autre chose que "non non, c'est bon, j'ai pris !"

 

Patwon quant à lui me précise quelles lampes je peux fournir aux plongeurs en cas de besoin, quoi leur facturer et me demande si je suis au point sur le briefing de sécurité et puis s'en va.

 

Par hasard, j'ai de quoi manger, alors je m'assois sur le muret qui donne sur la mer et mange tranquillement mon assiette sur les genoux.

 

Je vais rouvrir mon bateau que j'avais déjà préparé pour la nuit, installe dessus deux-trois trucs que le patwon m'a donné pour compléter l'équipement (car si Harthur est le bateau de Mischaël, Fée-des-seot-mers est plus ou moins mon bateau) et puis j'attends les clients, les fait payer, emmène leurs blocs au vestiaire.

Je suis toute seule et pour une fois je me sens vraiment opérationnelle.

 

Le site de plongée pratique pour les plongées de nuit est l'un de ceux où il existe un anneau de mouillage à 8 mètres et j'ai des amers précis pour trouver le dit anneau ; Patwon m'a conseillé d'envoyer Cireur pour amarrer sur l'anneau. Sauf qu'il fait nuit et que je ne vois pas mes amers.


Sur site, je cherche au sondeur ; le petit-flamand-rose me dit d'aller vers tribord mais je finis par lâcher le mouillage sur 10 mètres, ne trouvant pas mon anneau comme ça à l'aveugle.

J'immerge le scialume au dessus du mouillage, fait mon briefing, envoie mes ploufeurs sous l'eau et me retrouve seule sur mon bateau dans la baie, dans la nuit calme, le port, la ville et leurs lumières joyeuses pas trés loin.

Prés de moi, l'île de toutes les plongées, sur laquelle il y a beaucoup de moustiques : je me suis littéralement inondée de produit anti moustique avant et suis contente d'en sentir l'efficacité.

Un hélicoptère me survole à un moment, moi sur mon bateau dont les feux de nuit sont activés mais sur lequel j'ai éteint toutes autres sources lumineuses.

J'écoute de la musique en regardant les phares de mes plongeurs sous l'eau.

Je me fais un peu de souci, un moment, parce que Mischaël m'avait dit de me méfier du courant et de ne pas hésiter à changer de site si nécessaire et à regarder l'eau je me pose des questions, mais bon, ce qui est fait est fait.


Le couple de norvégiens a négocié une plongée d'une heure au lieu de 50 minutes préconisées par patwon, et arrive à 62 minutes mais je ne dis rien.

On rentre, je leur laisse rincer leurs affaires, je range les blocs dans le vestiaire, à 1 H 50 du matin je suis chez moi.

Quand j'émerge à 7 H, le cheveu et les neurones en vrac, je prends une bonne douche pour me réveiller.

Quand j'arrive, Mischaël a préparé mon bateau pour la journée et j'ai juste envie de l'embrasser pour cette gentillesse ; comme je ne suis pas sûre qu'il apprécierait, je me contente de le remercier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...