Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 00:08
C'est vrai, en plus.
J'ai pas spécialement peur des chiens.

Généralement, j'ai un bon contact avec eux. Tout simplement je les aime bien et j'ai le sentiment de bien savoir décoder leurs humeurs, au faciès, au maintien, au port du fouet.

Alors je suis relax et ça détend l'athmosphère
. Les maîtres des chiens de travail, quand ils m'amènent un gros BA ou un belge muselé, un chien qui fait du mordant, de la défense et que sais-je, ça les fait sourire, de me voir m'accroupir et tendre la main au chien en disant joyeusement "et salut, Loulouuuuuuuuuuuu ! Comment tu vas ?" Généralement ça marche bien et le chien me saute dans les bras ou quasiment.

                   "Videmment y'a aussi les fois où je suis de sale humeur et ça se sent donc "ça" ne marche pas.
Puis y'a aussi les fois ou je ne le "sens"  pas, le toutou, donc je ne déploie pas mon charme pour l'amadouer et ça marche moins bien.
Puis y'a encore les fois où le zozo m'accueille en grondant
tandis que son maitre ou sa maitresse le cajole et là ça part mal, enfin, vous connaissez tout ça..


Donc, pour revenir en arrière, j'ai généralement pas peur des chiens. Sauf quand j'ai peur quand même.

En ballade dans les rues de ma ville, petite rue quasi déserte dans l'aprés midi.
Un déplacement, trés vif, derrière moi et puis un contact à l'arrière de ma cuisse, vif et léger.
Je m'immobilise. Intuition ou perception subconsciente, je sais déjà ce qui se passe et donc je me statufie littéralement et jette un regard trés prudent autour de moi.

Image trouvée ICI


Gagné. Un gros rott, 40, 50 kilo, en train de flairer l'arrière de mon genou.
               Bien gros.
Bien musclé.
                                Bien mâle, pas besoin de voir les coucougnettes pour le dire. Puis d't'tes façons ça changerait rien si c'était une fille..
      Bien tout raide et le poil à moitié hérissé.
                     Bien tout seulY'a personne à l'horizon. Il a dù--oui c'est ça -- sortir d'un jardin.
Et là je suis devant chez lui, donc quasiment   chez lui. Un intrus -- une intruse en l'occurence, mais je doute que ça change là encore quoi que ce soit. Charmant.

Hou j'aime pas, ça
. J'ai jamais eu vocation à me faire bouffer par un rott, moi et j'aime pas du tout qu'un rott tout raide et tout seul vienne me flairer avec insistance comme ça. [Au fait, vous connaissez la différence entre un york et un pitt-buul ? Un pitt-buul, quand il est en train de lever la patte sur ton jean, tu le laisses faire. Maintenant vous savez un truc supplémentaire sur moi : quand je suis stressée ou fatiguée, j'ai un humour de m.... qui de plus me fait bien rire, mais c'est pas toujours partagé.]


Heureusement, au bout de quelques instants il délaisse l'arrière de ma cuisse, va lever la patte contre un arbre et rentre dans son jardin.
Dont je referme la porte prudemment aprés avoir sonné pour engueuler le maître lui signaler que son chien ouvre la porte de son jardin et qu'un rott n'a rien à f.... sur la voie publique mais personne ne répond.
P'tain, j'suis vraiment c..., moi, s'il est sorti une fois, il sortira une autre et puis j'aurais fait quoi s'il avait rouvert et s'était jeté sur moi ?

Je me tire en m'avouant que si j'avais eu le temps, j'aurais quand même bien eu la frousse.
Y'a pas, le rott, c'est pas mon chien préféré


A noter néanmoins que cet article ne se veut absolument pas dévalorisant s'agissant de la race mentionnée : il ne s'agit que d'une anecdote !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

C@line 19/11/2009 11:03


Tu as raison Dragon, j'avais un sacré coup de blues.
Le motard était très gentil et ça m'a fait du bien.
Je sais que lorsqu'on se casse la gueule sur la route, on se sent très seul, il fait nuit, il pleut, des centaines de gens passent, mais sont enfermés dans leur voiture et on est tout seul sur le
bord.
Alors, je crois que ça lui a fait du bien que je m'enquière de lui. C'était quelqu'un de bien.
Hier, j'ai commencé ma nouvelle, nouvelle vie. Une grande belle jeune fille est arrivée dans ma vie. Elle a 4 ans. C'est un jument d'éleveur et penser à elle me donne tellement de joie. Maintenant,
j'ai quatre filles avec moi, moi qui n'aimais que les garçons ! Deux chats-chattes et deux juments. J'adore les regarder, j'adore le regard qu'elle m'accordent, chacune à sa façon, chacune avec son
caractère. ;-)


Dragon d'eau 21/11/2009 21:44


Super :-)


C@line 16/11/2009 19:20


J'ai fait la même rencontre que toi il y a quelques années.
Un pit, énorme et j'étais en vélo. Comme je me déplacais plus vite que toi, il a marqué son "intérêt" avec un peu plus d'insistance en me mordant "délicatement" la cheville.
Je ne sais pas comment, je ne suis pas tombée...
Je ne sais pas comment, il m'a lachée...
Je sais comment, j'ai perdu un peu de ma confiance ce jour-là...
C'est un de ces jours qui, insensiblement, m'ont fait réduire le petit territoire de ma vie, un des chocs qui, insensiblement, m'ont fait perdre la guerre que je menais contre ma tendance à
l'enfermement. Un de ces événements qui font que je me suis dit : plus jamais je ne prendrais ce risque.
Tu vois, je ne suis pas comme toi.
J'ai pris un risque aujourd'hui et je me suis fait démolir.
j'aurais dû faire comme la meute et gronder après la promeneuse égarée, l'accabler de mon mépris comme les autres ou bien fermer ma gueule et la laisser se faire flinguer par les autres.
Au lieu de cela, j'ai pris sa défense et je me suis fait flinguer avec elle.
Je ne recommencerai pas. Je me le promet.

Hier soir j'ai vu un motard tomber sous la pluie. j'ai fait demi-tour pour voir s'il allait bien et s'il n'avait pas fini dans un fossé hors de vue. Tout allait bien, une petite chute sous la
pluie, un carénage griffé, il était bien équipé. J'ai parlé un peu avec lui pour voir s'il était cohérent, lui permettre d'exprimer un peu son stress. J'aurais peut-être pas dû m'arrêter. J'aurais
pu tomber sur un sale con vexé de sa chute et me faire pourrir.
C'est dur Dragon, c'est dur de se demander tous les jours ce qu'on devrait faire ou ne devrait pas. Se demander ce qui est bon et ce qui ne l'est pas. Ne pas être indifférent, mais ne pas s'exposer
non plus.
Je sens que je dérape en ce moment, que je m'expose de plus en plus. Il faut que je me contienne.


Dragon d'eau 18/11/2009 20:14


Je ne sais pas... J'ai l'impression que tu es en souffrance, à certains de tes mots, dans ce commentaire -- je ne l'avais pas senti dans d'autres.Je ne sais pas trop à quoi tu fais allusion,
d'une part quand tu dis "je ne suis pas comme toi" d'autre part quand tu écris "C'est dur Dragon, c'est dur de se demander tous les jours ce qu'on devrait faire ou ne devrait pas. Se demander ce
qui est bon et ce qui ne l'est pas. Ne pas être indifférent, mais ne pas s'exposer non plus.".
C'est à ça que j'ai l'impresion que tu es en souffrance, et je ne pourrais certes pas t'aider, me sentant moi-même pas mal sur le fil du rasoir par moment.
Je sais que c'est dur. C'est dur pour moi, c'est dur pour quasiment tout le monde -- simplement on est plus ou moins fragile à l'un ou à l'autre moment. Quand vraiment on est paumé et pas bien, il
faut savoir se faire aider.
S'exposer n'est pas forcément ni un tort, ni un mal, ni dangereux -- ça dépend de ce à quoi on s'expose, de la façon dont on le fait et de ce qui vous retombe sur la tête aprés... Qu'on a pu
anticiper ou pas. En tous cas, c'est bien que tu te sois arrêté pour aider ce motard. S'il t'avait pourrie, c'est lui qui aurait été un sale c...rd et en tort.
Bisous :-)


Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...