Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 22:17
Princess Ann tient un blog courageux, lumineux alors que sa vie n'est pas forcément facile, plein de jolies anecdotes, de positivisme, d'humour, de dessins et de photos (bon, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas voulu dire, tout n'est pas rose bonbon dans son blog... Mais il s'en dégage beaucoup de force vive, je trouve...). J'aime beaucoup et encourage tout le monde à aller s'informer par le biais de son blog sur la narcolepsie-cataplexie et tout simplement partager un peu d'elle-même.

Ce soir (ou peut-être ce matin, ou hier, sais plus quand je suis passée sur son blog la dernière fois) elle a écrit  :  "C'est usant à force surtout quand je constate que je n'ai jamais été aimé de quelqu'un.[...]
Si forcément ça ne marche jamais, c'est que le problème c'est moi."
Et paf en plein dans le mille, on va pouvoir monter un club. Sauf que je pense bien que, comme moi, Princess Ann n'a aucune envie, forcément, de créer un club avec d'autres célibataires mais simplement de mettre fin à cette situation...
Moi ce qui m'a donné le cafard, ce soir, c'est ma mère.
Entendons nous bien. Maman est quelqu'un de formidable. Mais elle a un côté toxique, dont elle n'a même pas conscience, qui rend certaines choses blessantes...

J'avais eu un texto d'elle hier — le tout premier texto qu'elle devait avoir envoyé de sa vie. Ça m'a fait rire et plaisir. Je lui réponds (une taquinerie, un merci et des bisous) et, sans nouvelles, me dit qu'elle n'a pas dû récupérer ma réponse et je vais l'appeller.
On discute de tout et de rien mais finalement ça s'est avéré plus pénible qu'autre chose car nous avons achoppé sur plusieurs points.
Le fait est que je vais déménager bientôt et j'avoue sans honte que ça me porte un peu peine parce que je suis toute seule pour ça, que j'ai du mal à demander l'aide de copains alors je vais juste demander un coup de main de quelques personnels masculins à large dos viril (si possible avec camionette, envoyer CV et photos à l'adresse de ce blog) pour les meubles, le reste naviguera à dos de dragon d'eau. Maman d'insister pour qu'ils (papa et maman) viennent m'aider. Mais NON et NON je ne veux pas. Ce sera mon appart à moi et c'est à moi de l'emménager, je ne veux pas de leur aide pour ça. C'est tout. C'est ma décision.
Commentaire "qu'est-ce que tu es devenue pénible !" Pas méchant, juste un constat.
On parle de mon propriétaire actuel, que j'ai VRAIMENT pris en grippe, et maman de me dire qu'elle pense que j'ai développé des anticorps sans trop de raisons.
Forcément, ça vient de moi. Moi, s'agissant de mes proches, des gens que j'aime et en qui je fais confiance, j'ai un réflexe peut-être trés naïf de loyauté : quand quelque chose se produit, jusqu'à preuve du contraire, je considère qu'ils ont (ou ont eu) raison de prendre telle position, de faire tel choix... Cette façon de voir les choses ne change de toutes façons rien aux situations, aux décisions prises, aux choix faits.... Mais je considère que mes proches ont dans une certaine mesure, droit à mon soutien de principe.
Alors quand je vois que pour ma mère c'est le contraire (
c'est à dire que forcément, je n'ai PAS pris mon propriétaire en grippe parce qu'il est incompétent et verbeux et que j'ai eu à en subir des conséquences mais "sans raison valable"), quand elle me dit que je suis pénible, je le prends en pleine face.
Et ça réveille plein de trucs. Je reviens souvent sur le même constat que Princess Ann, "
"C'est usant à force surtout quand je constate que je n'ai jamais été aimé de quelqu'un.[...]
Si forcément ça ne marche jamais, c'est que le problème c'est moi.""
Je me dis que c'est peut-être parce que je suis pénible, une vieille fille aigrie comme dans tout ce que je ne voudrais jamais être, que je ne trouve pas de compagnon et que je n'ai pas spécialement d'amis...
J'ai beau savoir qu'elle me dit que je suis pénible (alors qu'une formulation plus exacte et moins blessante serait qu'elle me trouve pénible)  quand je ne suis pas ce qu'elle voudrait que je sois, j'ai beau savoir, depuis déjà quelques temps, que maman a un côté délétère auquel il ne faut pas que je cède...  C'est pas facile.


Et j'ai ramassé les bouts de verre
J'ai recollé tous les morceaux
Tout était clair comme de l'eau
Contre le passé y a rien à faire
Il faudrait changer les héros
Dans un monde où le plus beau
Reste à faire


Daniel Balavoine, Tous les cris les SOS.
Mais bon, tout ça ce n'est qu'un petit coup de blues... Quelqu'un récemment, m'a dit que j'étais une fille fantastique. C'est ce genre de choses qu'il faut garder... Et avancer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ann 18/09/2007 22:44

je ne savais pâs que tu avais parlé de moi. C'est gentil. J'espère qu'un jour on arrêtera d'être un problème pour quelqu'un...bonne chance.

Dragon d'eau 19/09/2007 21:23

Crois-tu qu'on soit vraiment des problèmes pour les gens qui nous  entourent ?Certes chaque situation est particulière, mais quand on aime quelqu'un, j'espère qu'on le prend tout entier, qualités et défauts, avantages et inconvénients...Biz et bon courage à toi (aussi !)

Amélie 09/09/2007 20:30

Nos mères nous connaissent mal finalement ...

Bien sûr que tu es fantastique, n'en doutes pas!

Le "Tu es devenu pénible" ne veut rien dire d'autre que "Tu ne veux pas de mon aide et ça me blesse". A elle de faire l'effort de te comprendre ... ou à toi de mieux lui expliquer :-)

Dragon d'eau 10/09/2007 07:32

et ça je n'ai pas forcément été trés douée mais je tenterai de faire mieux une prochaine fois !(Merci pour la deuxième phrase, du coup je suis toute rouge !  ;) Voila ce que c'est que d'aller à la pêche aux compliments....)

Sév 09/09/2007 14:53

Courage bon.

Dragon d'eau 10/09/2007 07:32

Merci :)

Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...