Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 21:54

J'intitule cet article "coucou tout le monde" mais je pourrais aussi bien écrire "Tout et rien soigneusement mélangé comme d'habitude".
L'ennui c'est que ce titre devrait être répété tréééééééééééés  souvent pour beaucoooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuup d'articles différents.

Désolée, je ne poste pas trés souvent ces temps ci...
Et des fois le résultat est un peu bizzare.
J'ai l'impression d'évoluer, depuis quelques temps (le quelques temps c'est depuis quelques années, avec accélération du mouvement ces derniers mois.)
Parfois je me relis et je regrette un peu le ton pris par ce blog. Pourtant je me sens plutôt pas mal ces temps ci.
J'ai l'impression de murir et, peut-être, d'aller vers quelque chose, quelqu'un (moi), une vie qui me corresponds mieux.

Quand je suis triste, quand je vais mal, c'est assez intense, je pleure, je pleure, je me lamente dans mon coin, dans mon journal, ma spécialité c'est de pleurer en public, d'en avoir un peu honte, d'essayer de le cacher et de me reprocher de ne pas y parvenir, et des fois même je le fais partager à la terre entière et des fois même encore je me comporte comme une sale gosse mal élevée et je fais remarquer à tout le monde qu'y a pas eu grand monde pour me réconforter. Lunachier, quoi.

Quand je vais bien, ça peut être peu de temps aprés le passage au creux de la vague et je mets autant d'intensité, autant de détermination, autant de force, dans mes rires, dans mes sourires, dans mes chants, dans mes tendresses, que je n'en mets à pleurer. Et j'adore ces moments, j'ai l'impression de m'envoler.
Simplement j'ai plus de mal à le raconter, pour toutes sortes de raisons. 



Ces temps-ci, je me sens envahie (dans un sens plutôt positif de ce terme), d'enfants, de sourires d'enfants. Des enfants comme je les aime, rieurs, souriants, curieux, mignons. Hier, une toute petite Yannis craquante qui papillonait joyeusement sans comprendre ce qui se passait sur de petites jambes dodues peu assurées autour de son grostoutou malade, aujourd'hui une toute petite Emma super mignonne à qui j'ai offert un dépliant sur les chats et qui disait "çça" tellement souvent en jouant avec que j'ai fini par jeter un coup d'oeil et par constater que j'étais "bien tombée", en ce sens qu'il y avait une photo de chat à chaque page, des tas de pages et elle en était ravie, le petit elfe Jeanne, minceur grâcile, cheveux blonds vénitien, nez pointu, tâches de rousseur, yeux surprenants,  la toute petite princesse Pauline avec ses boucles d'or, ses yeux bleux, ses joues rebondies de petite fille qui appellent les baisers, et puis ma petite Mademoiselle Lilloo à qui j'ai tenté d'expliquer au téléphone ce qu'était un oursin, et puis bien sûr Nina aux yeux bleus, Mélina, Clémentine, Anaëlle - les quatre princesses de blog qui me font craquer, et puis, et puis, et puis....

C'est un peu doux amer, serai-je un jour maman moi aussi ? J'évite de trop m'appesantir sur ce sujet, je laisse couler, j'essaye d'apprivoiser les choses, je sais bien qu'avant d'envisager de l'être (maman), je n'ai pas encore renoncé à rencontrer mon double masculin (en même temps, il vaut mieux ne pas avoir renoncé car il me semble savoir que la parthénogenèse n'a point encore été inventée. Enfin, c'est plus compliqué que ça, mais bon).



Et sois dit en passant j'ai croisé l'autre jour, le corps d'un homme, ses mains, son regard si tendre durant ces quelques heures, son sourire craquant. Je le reverrai dans quelques semaines, je n'ai même pas songé à lui demander son numéro de portable, il me manque (oui forcément je ne fais pas l'amour avec quelqu'un à qui je ne sois pas attachée, je peux avoir l'air comme ça, mais non....) et je ne sais même pas si pour lui ce n'était qu'une parenthèse d'un soir (ah ma pudeur, ah ma timidité...).
C'est aussi pour cela qu'il est difficile de conter le bonheur, quand il est si fugitif et suivi de tellement de questions, d'angoisses, d'apprentissage de la patience. Pourtant, ça en était, du bonheur. (et quand je le reverrai, quand je le reverrai, si je peux, si j'y arrive, si j'ai l'occasion, j'essaierai de lui faire comprendre...).



Tout à fait sans rapport (ou plutôt si, OK, il y en a un, ce soir, en pleine tentative de remontage de moral de copine nouvellement larguée sur MSN, j'étais paralèllement en train de lire ce blog et j'ai regretté que l'humeur du moment ne se prête point au partage de trouvaille), j'ai piqué une bonne crise de fou-rire sur cet article merveilleusement hilarant. Le reste du blog (enfin j'ai pas eu le temps de tout lire),  est trés sympa, souvent drôle, à lire.

Et puis sinon, merci pour tous les commentaires gentils sur le précédent article.


J'avais prévenu que ce serait portnawak dans cet article. Peut-être comme
Clémentine je devrais faire une rubrique "range ton blog" ?????
 
Sourire...                                 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vetonat 12/09/2008 11:46

cet homme, oui, c'est peut être le futur papa qui sait??
Alors bonne chance et à bientôt!

Dragon d'eau 12/09/2008 12:12


merci....


Pupucefreewoman 11/09/2008 11:31

Une p'tite rigolade, et ça repart !

Merci encore d'être passée, je dirai à mes loustics qu'ils peuvent continuer à faire des âneries, c'est pour la bonne cause ;-)

Monell 11/09/2008 08:38

je te souhaite de trouver "chaussure a ton pied" pour envisager la vie comme tu la souhaite, tout est question de temps !

Dragon d'eau 11/09/2008 10:00


Comme c'est gentil ! Je suis trés touchée, merci, sincèrement.


Dragond'eau En Quelques Plumes

  • : un dragon entre deux eaux...
  • un dragon entre deux eaux...
  • : Un peu de tout, un peu de rien, beaucoup de moi !!!
  • Contact

J'aime Les Lire...